Google permet désormais aux utilisateurs américains de son moteur de recherche d'écouter directement en streaming les chansons correspondant à leurs recherches.

Google a dévoilé hier soir au siège de la maison de disques Capitol Records, sur Hollywood Boulevard, son service Google Music qui avait donné lieu à des rumeurs il y a plusieurs jours. Comme nous l’avions pronostiqué, il n’est pas question pour la firme de Mountain View de proposer le téléchargement de fichiers MP3, mais bien l’écoute de titres en streaming.

Le géant des moteurs de recherche s’est ainsi associé aux services iLike (racheté par MySpace) et Lala.com pour lancer Google Music Search, un service qui intègre un module de streaming directement sur les pages des résultats de recherche affichés lorsque l’utilisateur recherche un nom d’artiste, de chanson ou un extrait de paroles. Si l’utilisateur clique pour écouter, un pop-up iLike ou Lala s’ouvre et joue la chanson voulue. Il est aussi possible d’accéder en un clic aux services d’écoute de Pandora, Rhapsody, et iMeem, ou d’acheter les titres sur iTunes ou Amazon notamment.

Le service, qui n’est pour le moment pas disponible en France, devrait largement satisfaire l’appétit des maisons de disques qui reprochent de longue date à Google de permettre à des sites de liens BitTorrent ou autres sites pirates d’arriver en tête des résultats. Avec cet accord, chaque stream effectué depuis les pages de résultats de Google sera rémunéré. Ce qui pourrait considérablement booster le chiffre d’affaires des maisons de disques.

En France, selon 20 Minutes, Google serait à la recherche de partenaires pour lui permettre d’offrir le même type de services. Le cas échéant, il deviendrait très difficile de justifier un projet de taxation des revenus publicitaires des moteurs de recherche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés