La menace n'est pas très sérieuse, mais elle sera exploitée par les adversaires d'un Internet libre. Un collectif (ou un individu qui se fait passer pour plusieurs) aurait profité de l'absence d'anti-spam sur le site de Jean-François Copé pour lui envoyer par millions une lettre de menaces.

Pas sûr du tout que ces méthodes servent la cause de ceux qui défendent le maintien d’un certain niveau de liberté sur Internet. Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale, a reçu des menaces par voie électronique d’un mouvement anonyme qui entend réagir aux récents propos du député. Après avoir annoncé que l’Hadopi n’était que le « point de départ«  à « la régulation sur Internet« , et demandé un débat public sur « Internet et la liberté », l’ancien ministre est en passe de prendre la place de Frédéric Lefebvre comme porte-étendard de la défiance de l’UMP contre le net.

« Nous lançons une première action de mise en garde contre Jean François Copé. Celle ci consiste à exploiter une faille de sécurité sur le formulaire d’envoi de mail sur son site Internet. Il n’y a pas de code graphique de vérification« , nous a indiqué un mouvement qui dit s’appeler Anonymous France. En exploitant l’absence d’antispam, l’organisation – qui sera très vite taxée de terrorisme cybernétique – aurait envoyé par script plusieurs millions de fois au député le courriel suivant, assez ridicule surtout lorsqu’il évoque pizzas et autres call girls : (les mises en gras sont de nous)

Bonjour Jean François Copé,

Nous sommes Anonymous, nous vous avons regardé et nous ne sommes pas contents de ce que nous voyons.

Il n’y a pas très longtemps, votre parti a été élu.

Vous auriez pu réussir à préserver les libertés fondamentales sur Internet, mais vous avez échoué. Vous avez choisi la censure, le filtrage et le pire : surveiller et couper des connexions à Internet.

Vous nous avez donc déclaré la guerre, vous allez la perdre.

Vous ne pouvez pas vous cacher : nous sommes partout.

Nous ne pouvons pas mourir, nous sommes ici pour toujours. Nous sommes plus forts de jours en jours – et aidés par la force de nos idées, mauvaises et hostiles, comme elles l’ont toujours été. Si vous voulez trouver un autre nom à votre châtiment, alors appelez nous Légion, car nous sommes beaucoup.

Nous allons vous persécutez, réduire votre existence sur Internet à néant. Il ne se passera pas un jour sans que vous ne pensiez à nous. DDoS, Ruinz Of Life… Nous enverrons des call girls et des centaines de milliers de pizzas à votre domicile, nous saurons où vous vivez, vos sites seront rayés d’Internet, … Vos amis, votre famille seront également touchés.
Tout cela pour que vous voyez ce qu’il en est lorsque l’on détruit la liberté d’un Homme. Car c’est ce que vous proposez de légiférer.

Il ne vous reste qu’une seule chance pour éviter tout cela : montrez votre bonne volonté en ordonnant à vos députés de voter contre HADOPI lors du prochain vote.

Votre carrière ne vaut pas votre vie et votre liberté, si vous croyez le contraire alors vous ne méritez ni l’un ni l’autre.

Nous sommes une forme de contestation qui vous est inconnue et vous n’êtes pas prêt pour une guerre contre nous. La preuve : votre webmaster n’a même pas pensé à mettre de code de contrôle pour l’envoie de message.

Nous ne sommes pas votre amis, nous sommes votre médecin.

La connaissance est libre.

Nous sommes Anonymous

Nous sommes la Légion

Nous ne pardonnons pas

Nous n’oublions pas

Soyez prêt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés