Internet Explorer 6, c'est une histoire qui dure maintenant depuis plus de huit ans. Las de le voir encore debout, de plus en plus de sites web font le choix de ne plus le supporter officiellement, en proposant aux utilisateurs de choisir un navigateur plus récent, plus performant mais aussi plus sécurisé et respectueux des standards web. C'est l'objectif du collectif IE6 No More.

Internet Explorer 6 va-t-il passer l’hiver ? C’est la question que nous pouvons légitimement nous poser, tant la croisade contre ce navigateur se renforce chaque jour un peu plus. Bien sûr, les critiques contre ce logiciel antédiluvien (vieux de plus de huit ans !) ne datent pas d’hier, pourtant il aura fallu attendre que des sites incontournables s’y mettent vraiment, comme YouTube ou Facebook, pour que les choses s’accélèrent enfin. Car, il faut bien le dire, malgré toute la bonne volonté des développeurs web dans cette fronde, sans la présence de quelques sites pivots, leur message était finalement assez inaudible.

En dehors des inénarrables problèmes de sécurité et de performance inhérents à Internet Explorer 6, ce dernier est surtout considéré comme responsable du ralentissement de l' »avancée du web ». En effet, au lieu de se concentrer totalement sur le respect des standards du consortium W3C, les développeurs sont régulièrement obligés de concevoir une version alternative du site pour ce navigateur, afin que tous les internautes puissent accéder au site web dans des conditions convenables. Et à l’heure où des sites comme YouTube ou Facebook sont toujours à a la recherche d’un modèle de croissance rentable pour engranger du cash, la décision de ne plus supporter IE6 dans les prochaines semaines n’y est sans doute pas étrangère.

En optant pour un boycott d’Internet Explorer 6, les sites vont pouvoir très certainement réaffecter leurs ressources dans d’autres secteurs et se concentrer sur de nouvelles fonctionnalités compatibles avec les dernières technologies web. Ce n’est d’ailleurs pas les navigateurs performants qui manquent : Mozilla Firefox, Safari, Opera et Google Chrome. Cette démarche de proposer des alternatives crédibles est justement celle choisie par le collectif « IE6 No More » qui regroupe aujourd’hui pas moins de 72 membres, parmi lesquels nous retrouvons des sites web comme Weebly, Justin.tv ou encore Reddit.

Pour accélérer la migration des utilisateurs vers un navigateur plus récent, IE6 No More propose donc un petit code HTML qui affichera un bandeau d’avertissement uniquement visible par les internautes utilisant encore ce navigateur. Disponible en plusieurs langues (anglais, espagnol, portugais, français, japonais, italien et suédois), le message proposera également différents liens pour récupérer Firefox 3.5, Internet Explorer 8, Safari 4 ou encore Google Chrome.

En ce qui concerne la navigation en entreprise, IE 6 No More propose également aussi une solution. Les employés sont encouragés à se plaindre directement auprès du département informatique de leur entreprise, ou à défaut de disposer d’un autre navigateur en parallèle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés