Après YouTube, c'est désormais au tour de Facebook de rejoindre la fronde anti-Internet Explorer 6. Avec deux sites très populaires en tête, il est certain que la disparition définitive de cet antique navigateur se rapproche toujours plus.

Tout comme YouTube il y a quelques jours, c’est désormais au tour de Facebook de jeter un sort à Internet Explorer 6 en recommandant aux internautes de laisser tomber cette antiquité pour installer un navigateur plus moderne. Le site web met en garde les internautes que ce logiciel est bien trop vieux pour profiter au maximum du réseau social. Ils ont d’ailleurs tout à y gagner : non seulement ils bénéficieront d’un navigateur aux fonctionnalités avancées et aux performances élevées, mais en plus ils pourront profiter pleinement des dernières technologiques qui ne marchaient tout simplement pas avec IE6.

Troisième site le plus visité au monde selon Compete.com, Facebook draine plus de 250 millions de profils et a reçu plus de 122 millions de visiteurs uniques le mois dernier. Nul doute que la chute d’Internet Explorer 6 va s’accérer avec la participation de sites clés comme YouTube ou Facebook.

Toutefois, la fin programmée d’IE6 ne pourra pas se faire non plus sans les développeurs web. En effet, si ces derniers persistent à rendre compatible leurs sites web avec ce navigateur, sa fin n’en sera que plus lente… et les développeurs continueront de s’arracher les cheveux en développant différentes versions ou utilisant toutes sortes de hacks. La même remarque peut également se faire pour certaines entreprises qui ne prennent pas conscience de l’importance d’avoir un navigateur à jour, au moins pour des raisons évidentes de sécurité.

En revanche, si parmi les propositions, on retrouve des navigateurs de qualité comme Firefox ou Safari, on relève également la présence de Flock qui est un navigateur web libre basé sur la technologie Mozilla. Flock est défini comme un navigateur « social », c’est-à-dire qu’il interagit avec des réseaux sociaux ou sites communautaires. Il n’est pas donc pas surprenant de voir Facebook le proposer.

En revanche, on relève les absences d’Opera et de Google Chrome qui sont pourtant des navigateurs appréciés par de nombreux internautes. Enfin, plus discutable, la proposition de passer à Internet Explorer 7. Bien que les navigateurs de Microsoft sont régulièrement décriés, il aurait été sans doute plus judicieux de proposer la toute dernière version, IE8, même si elle n’est pas parfaite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés