Le service de cartographie Google Maps intègre désormais la géolocalisation. Basé sur la technologie du W3C, ce service permet de localiser l'internaute en fonction des accès Wi-Fi à proximité ou, à défaut, en se basant sur l'adresse IP du visiteur.

À l’image de Flickr qui proposait déjà une fonction similaire, Google a annoncé l’arrivée de la géolocalisation pour ordinateur dans Google Maps, son service de cartographie en ligne. Jusqu’à présent, seuls les mobiles pouvaient être repérés par le service en ligne.

Désormais, il est possible de déterminer sa position depuis un ordinateur, à condition que le navigateur web utilisé supporte l’API de géolocalisation du W3C, à l’image de la dernière version de Firefox (3.5) ou Google Chrome (2.0). Les autres navigateurs devront en revanche utiliser une extension spécifique pour prendre en charge cette nouvelle fonctionnalité.

La carte est enrichie d’une nouvelle icône représentant un cercle et proposant d’afficher ma position. Concrètement, la géolocalisation est réalisée grâce aux informations des différents accès Wi-Fi se trouvant à proximité. Si cela ne fonctionne pas, alors Google Maps se base sur l’adresse IP comme source d’information. En revanche, cette deuxième solution est relativement moins précise que les informations fournies par l’analyse des différents points d’accès Wi-Fi.

Google précise par ailleurs que l’utilisateur peut à tout moment refuser de partager sa géololisation avec Google Maps, même si à la première utilisation il avait donné son consentement. Enfin, la firme de Mountain View précise que dans certaines situations, Google Maps ne pourra pas forcément fournir une géolocalisation. Ainsi, après quelques essais sous IPREDator, le service n’a pas été en mesure de nous repérer, indiquant laconiquement que « votre position n’a pas pu être déterminée« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés