Apple, que l’on savait déjà investi d’une mission de contrôle de la morale publique sur l’App Store, a décidé de retirer l’application Baby Shaker qu’il avait d’abord autorisée. Plusieurs associations de protection de l’enfance s’était émues qu’un jeu puisse ainsi s’amuser du syndrome du bébé secoué, qui peut être fatal lorsqu’il est pratiqué sur un vrai nourrisson sans écran tactile, ou provoqué des dégâts irrémédiables au cerveau.

« Dans un avion, dans un autobus, dans une salle de spectacle , les bébés sont partout où vous voudriez qu’ils ne soient pas ! Ils vous distraient toujours et ils vous empêchent de préparer votre présentation avec leurs pleurs incessants. Avant Baby Shaker vous ne pouviez absolument rien faire« , indiquait le descriptif de l’application, rapporté par Arrêt sur Images. Sur Baby Shaker, en secouant fortement l’enfant virtuel, ses pleurs cessaient et ses yeux étaient barrés d’une croix rouge.

Créée par la société Sikalosoft, l’application était vendue 99 centimes sur l’App Store, et avait choqué des groupes de protection de l’enfant. « Non seulement ils s’amusent du syndrôme du bébé secoué, mais ils l’encouragent. C’est absolument terrible« , s’est ainsi indignée Marilyn Barr, fondatrice du National Center on Shaken Baby Syndrome. Le scandale a fait la une du San Jose Mercury News, un quotidien californien géographiquement proche de Cupertino, le siège d’Apple.

Très vite, la firme a décidé de retirer l’application. Pas d’humour noir sur l’App Store.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés