Le 30 novembre 2011, toute la France aura dit adieu à la télévision analogique, pour basculer vers la seule télévision numérique. La commune de Coulommiers, en Seine-et-Marne, jouera ce soir les cobayes, à partir de 17h30.

S’ils ne sont pas équipés d’un adaptateur TNT, de la TV par ADSL ou d’un récepteur satellite, les habitants de Coulommiers, en Seine-et-Marne, ne pourront pas regarder Laurence Ferrari et son journal de vingt heures ce soir. La commune sera en effet la première en France à voir disparaître la bonne vieille télévision analogique, qui a rendu de fiers services pendant plus d’un demi-siècle, depuis l’invention du téléviseur.

Symboliquement, une cérémonie officielle sera organisée ce soir à Coulommiers à 17h30. Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat à la Prospective et au Développement de l’économie numérique, et le président du CSA Michel Boyon procéderont alors à l’extinction du signal analogique qui dessert l’agglomération.

« Coulommiers et ses neufs communes environnantes, regroupant 7 000 foyers et 20 000 habitants, sert de zone pilote pour s’assurer que tout peut se passer sans accrocs« , a expliqué la secrétaire d’Etat dans un entretien au journal Le Parisien. Passer au tout numérique, « cela permet de réorganiser en profondeur notre bande de fréquences, a-t-elle indiqué, en libérant de l’espace pour de futurs services pour le public : la radio numérique, l’internet mobile à haut débit ou la télévision mobile sur le téléphone portable, par exemple. Pour les téléspectateurs, c’est un gain immédiat. Plus de chaînes, 19 gratuites et 7 payantes contre 6 aujourd’hui, avec une meilleure qualité d’image, et bientôt en haute définition« .

Mais réserver une partie importante des fréquences libérées pour la seule télévision linéaire à la manière de l’analogique, c’est aussi un formidable gâchis, comme l’a démontré un rapport remis au gouvernement l’an dernier, rapidement enterré pour ne pas fâcher TF1, M6 ou France Télévisions.

Concrètement, les émetteurs analogiques ne seront pas coupés. Mais au lieu d’émettre les images des chaînes de télévision hertziennes, ils diffuseront exclusivement un message invitant les habitants de la commune qui ne seraient pas encore équipés en récepteur numérique à appeler la hot-line mise en place au 0810 49 49 49, ou à consulter le site matelenumerique.fr.

Tout le territoire français doit progressivement basculer vers la télévision numérique, région par région, du début de l’année 2010 jusqu’au 30 novembre 2011. D’autres expériences pilotes seront organisées d’ici là, notamment à Kaysersberg (Haut-Rhin), une commune frontalière avec l’Allemagne, où le signal analogique sera coupé le 18 novembre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés