Agacé par le retard pris par le gouvernement, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a publié lundi son avis sur le projet de schéma national d'arrêt de la diffusion de la télévision analogique et de basculement vers le numérique. S'il se félicite de la publication prochaine du calendrier, il regrette la précipitation qui va obliger à organiser le basculement au rythme d'une région par mois, d'ici l'arrêt complet de l'analogique prévu au 30 novembre 2011.

En publiant son avis son avis sur le projet de schéma de basculement au tout numérique que lui a soumis pour avis le gouvernement, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) n’a pas caché son énervement. « Un retard important a déjà été pris dans le processus du passage au tout numérique : la loi prévoyait que les premiers arrêts régionaux puissent débuter dès mars 2008 ; ils débuteront 18 mois plus tard« , regrette ainsi le CSA, pour qui le retard rend le processus « beaucoup plus complexe en France que dans les autres Etats européens« .

« L’arrêt de la diffusion analogique dans la première zone de plus de 100 000 habitants ne pourra désormais avoir lieu avant octobre 2009« , indique le Conseil. « Or, rappelle-t-il, la dernière région de métropole doit passer à la diffusion numérique avant le 30 novembre 2011« . Le respect de la date butoir impose que les plans de fréquences de plus de la moitié des régions françaises soient publiés avant la fin de l’année 2009, « ce qui impose une cadence soutenue« .

« Le passage au tout numérique se déroulera donc en moins de 26 mois, au rythme de près d’une région par mois« , constate le CSA.

D’après le calendrier prévisionnel, le Nord-Cotentin et les sites régionaux de Besançon, Gex, Privas, Limoges et Chambéry devraient être les premiers à basculer au tout numérique dès la fin 2009.

Puis douze régions définies d’après les zones de décrochage de France 3 opèreront leur basculement en 2010 (Alsace, Basse-Normandie, Lorraine, Pays-de-Loire, Champagne-Ardenne, France-Compté, Bretagne, Poitou-Charentes, Bourgogne, Centre, Picardie et Nord).

Enfin, la diffusion analogique sera coupée dans les 12 dernières régions dans le courant de l’année 2011 (Haute-Normandie, Ile-de-France, Aquitaine, Limousin, Côte d’Azur, Corse, Auvergne, Alpes, Rhône, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Provence).

La diffusion analogique des plages en clair de Canal+ sera interrompue sur l’ensemble du territoire le 6 décembre 2010.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés