Pendant que certains portent plainte contre leurs fans pour les forcer à acheter ce qu’ils ont prévu de vendre, d’autres essayent de comprendre leurs fans pour avoir des chances de leur vendre ce qu’ils attendent.

Le leader de Nine Inch Nails (NiN) Trent Reznor, qui a claqué la porte d’Universal Music pour s’autoproduire avec succès sur Internet et offrir son dernier album en téléchargement sur Bittorrent, fait ainsi ce que toute entreprise correctement gérée se doit de faire régulièrement : une étude de marché. Lorsqu’il s’agit d’un artiste, le marché se compose avant tout des fans.

Reznor a ainsi envoyé un mail à tout son fichier clientèle (en fait tous ceux qui se sont rendus sur le site officiel de NiN pour télécharger l’album en donnant leur adresse e-mail), pour demander à ses fans de remplir un long questionnaire en ligne qui permettra de mieux les connaître, et surtout de mieux connaître leurs attentes.

« Maintenant que nous sommes partis du monde familier des maisons de disques et toutes ces c…. pour entrer dans le monde inconnu du système D, nous avons réalisé que ça nous serait utile pour mieux interagir avec vous si nous en savions plus sur vous, ce que vous aimez, à quoi vous ressemblez tout nu, etc.« , explique Trent Reznor dans un message plein d’humour et de dérision.

Pour encourager les fans à répondre, il propose à ceux qui répondent de télécharger une vidéo tirée de leur dernière tournée. Mais puisqu’il est parfaitement conscient que tout le monde se dit qu’il sera possible de « juste la choper sur un site BitTorrent sans avoir à répondre au questionnaire« , il propose que NiN « choisisse certains qui ont effectivement répondu aux questions et leur offre quelque chose de vraiment cool« . Dans un langage plein d’honnêteté qui ferait hurler les rois du marketing, il prévient que « je ne dis pas que arriverons à le faire, mais nous pourrions peut-être faire quelque chose comme signer des trucs, faire voyager quelqu’un à un concert quelque part dans le monde, une amulette magique qui vous rend invisible ou un rendez-vous galant avec Jeordie White…. »

« Un truc cool quoi« .

Les questions en elles-mêmes sont très précises et permettent au groupe de comprendre beaucoup de choses, des chansons préférées des fans jusqu’aux albums qu’ils ont le plus téléchargé sur les réseaux P2P (et lesquels), ou qu’ils ont au contraire acheté en ligne (sur quels services), s’ils ont déjà été à un concert du groupe, s’ils utilisent leur téléphone mobile pour accéder au site officiel, quels sont les services d’écoute de musique en streaming qu’ils utilisent, etc. etc.

En croisant les données collectées, le groupe devrait réussir à définir certains profils et à voir notamment quels sercices sont utilisés par ceux qui ont le plus acheté leurs coffrets ou les albums en téléchargements, ou par ceux qui ont le plus assisté à leurs concerts. Ces données leur permettront alors de concentrer leurs efforts là où le « retour sur investissement » est le plus fort, tout en laissant les internautes libres de télécharger leurs albums sur Bittorrent ou ailleurs s’ils le souhaitent.

Trent Reznor veut aller là où est le client, plutôt que d’attendre que le client vienne à lui. C’est l’attitude que devraient avoir toutes les maisons de disques, et plus généralement toutes les entreprises non subventionnées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés