C’est toute la tragédie de l’industrie du disque. Alors que les partenaires commerciaux qui essayent de travailler avec elle et de négocier des licences sont obligés de fermer ou de brider les fonctionnalités de leur service et donc leur attractivité, sous la pression des ayants droit, la communauté open-source développe des solutions qui ne nécessitent aucun accord de licence, ne rapporteront pas un seul centime aux maisons de disques, et ne pourront pas être fermées. Elle a déjà fait l’erreur en chassant les Napster et autres Kazaa au bénéfice des BitTorrent et autres eMule, et elle refait la même erreur avec les services « web 2.0 ».

Opentape propose ainsi sensiblement la même chose que Muxtape, avec une technologie open-source mise à disposition de tous les internautes qui souhaitent l’installer sur leur serveur. Le moteur permet d’envoyer des chansons par web ou FTP, de réordonner les chansons dans la playlist, de les renommer, de personnaliser l’affichage, et de partager la playlist sur d’autres sites et blogs à travers un lecteur qui peut être exporté en embed.

« La création d’OpenTape et son design sont fièrement inspirés du succès de Muxtape et de son interface élégante« , indiquent les créateurs du logiciel réalisé en PHP et Javascript. « Nous étions tristes qu’il ait finalement fermé, et nous avons voulu laisser le mouvement des mixtapes sur le web continuer« .

Ne reste plus qu’à trouver le moyen de mutualiser une même base de données de MP3 entre tous les services qui exploitent OpenTape, façon P2P, et Muxtape sera totalement remplacé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés