Le Centre National de la Cinématographique (CNC) et l’institut Gfk indiquent que le nombre de DVD vendus en France au premier semestre 2008 a reculé de 6,6 % par rapport à la même période en 2007, et que les ventes étaient en baisse de 10 % sur les douze derniers mois. Depuis le début de l’année, les Français ont dépensé 596,82 millions d’euros en DVD, dont près de 18 millions pour les films haute-définition, principalement les films Blu-Ray.

Difficile, dans le contexte de la crise qui secoue une grande partie des secteurs économiques, de savoir s’il s’agit d’une baisse conjoncturelle due à des arbitrages de budget qui se font au détriment des produits culturels, ou d’une baisse structurelle qui annoncerait une crise plus profonde et durable. S’il s’agit de la fin de l’âge d’or du DVD, le retour à la croissance ne se fera que par le Blu-Ray, qui ne représente encore au premier semestre que 1,3 % des films vendus.

Le baromètre CNC/Gfk ne prend pas non plus en compte la VOD, autre vecteur de croissance possible, dont on a vu cependant récemment qu’elle semblait stagner malgré l’augmentation du catalogue disponible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés