Pour répondre aux demandes des médias insatisfaits du fonctionnement des Instant Articles, Facebook envisage l'instauration d'un système d'abonnement. Ces articles visionnables directement sur le réseau social resteraient gratuits jusqu'à une certaine limite de consultation.

Entre les fake news et le drainage d’audience sur sa plateforme au détriment des sites concernés, les relations de Facebook avec les médias ne sont pas forcément au beau fixe. Le réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs multiplie depuis plusieurs mois des mesures (souvent symboliques) visant à améliorer cette relation — comme le financement d’un fonds dédié au journalisme.

Selon le Wall Street Journal, Facebook travaille toutefois actuellement sur une mesure qui pourrait bien intéresser les médias. Les Instant Articles, qui permettent de consulter gratuitement un article directement sur l’appli mobile de Facebook — sans être redirigé vers la source originale –, pourraient en effet être soumis à un abonnement payant.

D’après le New York Times, les discussions de Facebook sont encore préliminaires et le système est donc loin d’être définitif. Mais il pourrait fonctionner comme les paywalls, répandus sur les sites de titres comme le New York Times justement. Ces titres offrent un accès libre à leur contenu jusqu’à une certaine limite. Au bout de 10 articles lus sur Instant Articles, l’utilisateur verrait ainsi son quota épuisé, et Facebook l’inviterait alors à s’abonner à l’une des offres payantes proposées par le média concerné — exactement comme sur les sites en question.

facebook instant articles
Facebook

Un test avant un potentiel déploiement dès l’an prochain

À ce stade, Facebook prévoit d’initier une phase de test avec certains titres en octobre, en visant 2018 comme date de déploiement général si les retours sont positifs.

Campbell Brown, responsable des partenariats médias chez Facebook, a reconnu, dans un communiqué, que cette piste prendrait du temps : « Nous avons engagé des premières discussions avec différents médias sur une façon de mieux soutenir, sur Facebook, les systèmes d’abonnement. »

Les médias sont dans une relation ambivalente avec les réseaux sociaux : ceux-ci leur offrent un moyen de toucher une plus large audience, mais cette visibilité se fait souvent au détriment du lien direct — crucial — avec les lecteurs, qui ont tendance à consulter ces articles sans jamais quitter Facebook. L’initiative, si elle se concrétise, renforcerait en tout cas le statut de média de la plateforme, qu’elle refuse pourtant de reconnaître.

Partager sur les réseaux sociaux