Alors que la rumeur a déjà déclaré l'entreprise morte et enterrée, les co-fondateurs et des artistes tentent de rassurer quant à l'avenir de SoundCloud. Selon la presse, il ne resterait que quelques semaines à vivre à l'entreprise berlinoise -- une version discutée à l'intérieur et à l'extérieur de SoundCloud.

SoundCloud serait condamné à la ruine selon TechCrunch. Après avoir licencié 40 % de sa masse salariale, la société de streaming s’apprêterait à mettre la clef sous la porte. Les reporters du média vont même jusqu’à citer une source qui estime qu’il resterait à l’entreprise pas plus de 80 jours à vivre avec ses derniers fonds, avant la fermeture. Mais les conclusions de TechCrunch ne sont pas au goût co-fondateurs de SoundCloud, qui eux, veulent croire à un avenir.

crédit : Steffen Jänicke

Apostrophé par Chance The Rapper, qui débuta comme beaucoup de musiciens de sa génération sur le site, Alex Ljung, co-fondateur, a assuré que TechCrunch avait fait de nombreuses erreurs. Inquiet de la disparition du site de ses débuts, Chance The Rapper avait rappelé l’héritage et la valeur de SoundCloud à ses yeux. M. Ljung l’a ensuite contacté pour clarifier la situation.

Après le coup de fil, le rappeur publiait : « Soundcloud est là pour rester ». L’interpellation publique a permis à M. Ljung de reprendre de son côté les rumeurs. Il a posté sur son blog un communiqué, tentant ainsi de désamorcer les effets des bruits qui courent. Ljung écrit, d’abord à l’adresse de ses utilisateurs : « La musique que vous aimez sur SoundCloud ne va pas partir, la musique que vous avez partagée ou téléversée ne va pas partir, car SoundCloud ne va pas partir. Ni dans 50 jours, ni dans 80, ni dans un futur proche. Votre musique est en sécurité. »

Le co-fondateur tente alors d’expliquer qu’il n’y aura pas de fermeture comme celle de Vine, durant laquelle les utilisateurs avaient fini par perdre leur contenu en ligne. Revenant sur les difficultés de la semaine passée, le boss explique : « nous avons eu des décisions difficiles à prendre. » Mais Ljung se refuse toujours d’évoquer une fermeture et préfère souligner que SoundCloud reste une « entreprise solide et indépendante ».

Partager sur les réseaux sociaux