Quelle recette miracle pour être innovant tout en restant compétitif et en gérant sa croissance ? Comment pérenniser son entreprise et gérer les différentes étapes vers sa rentabilité et son développement ?

Passée l’étape primordiale de la création d’une entreprise, il convient ensuite de s’en occuper et de la faire grandir, sans temps mort possible. Vous l’aurez compris, les obstacles d’hier ne sont rien face aux enjeux de demain et, pour l’entrepreneur, l’idée sera alors de rendre son projet pérenne et rentable, avec une vision à long terme, une croissance bien menée et un management à même de répondre aux besoins et aux difficultés du quotidien.

Car on ne peut pas vraiment se permettre de laisser son entreprise vivre sa vie en roue libre. Il ne faut surtout pas se contenter de ce que l’on a et toujours avoir un coup d’avance. Pourquoi ? Parce que tout va très voire trop vite autour de soi, parce qu’il ne faut louper aucun train en route, parce que les concurrents ou les substituts poussent derrière pour tailler leur part du gâteau. Il y a aussi une notion d’ambition, de volonté de laisser une trace en proposant un produit ou un service qui apporte satisfaction. Tout cela donne un cocktail qui peut être difficile à gérer.

Ne pas négliger l’humain

On pourrait d’ailleurs croire que le but d’une entreprise est avant tout de gagner de l’argent. Ce n’est pas tout à fait vrai. Du coup, cela ne doit pas constituer l’objectif premier comme le souligne Aurélie Perruche, l’une des fondatrices de MaSpatule, un site de ventes d’ustensiles. La réussite perpétuelle de sa société est basée sur le bien être de ses employés. Ensemble, ils sont les garants d’une bonne ambiance accouchant de conditions de travail agréables. Elles permettent, à ses yeux, de satisfaire ses clients dans la joie et la bonne humeur. Sa première fierté, en tant que cheffe d’entreprise, est d’avoir recruté son tout premier employé. Cette approche centrée sur l’humain plutôt que sur les chiffres à tout prix porte ses fruits.

Même son de cloche du côté de Thibault Louis-Lucas, qui a co-fondé AppiNest, spécialisé dans la création d’applications mobiles. S’il a toujours en tête la nécessité d’avoir une vision sur le futur et un business model solide, il n’oublie pas de consulter ses équipes pour prendre le pouls de son entreprise et connaître les éléments à changer et améliorer. Il évoque « un processus d’amélioration continu de l’organisation ». Pour minimiser les risques, puisqu’il y en aura toujours, il est indispensable « d’évoluer dans un contexte où les gens y croient vraiment. » On retrouve ici la nécessité de savoir s’entourer et de ne pas se fermer aux autres.

On se retourne quand on fait une erreur

«  On se retourne jamais, on va plutôt regarder devant. On se retourne quand on fait une erreur » confie Valentin Lecomte, qui lance la première machine à cocktail connectée connaissant nos goûts. Pragmatique et ambitieux, il estime que la croissance se construit chaque jour et qu’une entreprise doit avant tout savoir « créer de la valeur ». Pour ce faire, Aurélie Perruche se fixe des objectifs pour tout, en y allant étape par étape. Alexandre Scheck (Enovap) ajoute qu’il faut savoir être agile par rapport aux différences entre la réalité et les prévisions inscrites dans le business plan. En un seul mot : l’adaptation.

Où on veut aller, comment on va gérer les imprévus : voilà, finalement, les deux questions qu’il faut se poser quand on veut faire évoluer son entreprise, qui n’était naguère qu’une idée devenue, petit à petit, concrète. Le paradoxe vient sans doute du fait qu’il ne faut pas penser argent pour être rentable mais plutôt s’axer sur la satisfaction de ses clients et le bien être de ceux qui nous aident à bâtir un entreprise profitable. Cela paraît évident, en gardant à l’esprit que l’argent viendra comme une conséquence de la réussite.

La mission de l’ECE Paris est de former des ingénieurs généralistes et high-tech, ayant l’expertise des grands secteurs d’activité, possédant une solide base scientifique pour s’adapter au futur technologique, sachant appréhender les réalités économiques et capables d’évoluer efficacement dans les entreprises et les organisations, dans un contexte national et international.

Partager sur les réseaux sociaux