Repris par Hiroyuki Nishimura début 2015, 4chan traverse une mauvaise passe. Tandis que le nouveau gérant a demandé conseil à la communauté, le controversé Martin Shkreli s'est manifesté.

4chan va droit dans le mur. Tel est l’avertissement qu’a émis dimanche 2 octobre le nouvel gérant du site, Hiroyuki Nishimura, dans un message publié sur l’un des canaux de discussion. Pour éviter la collision, les choix qui s’offrent à l’administrateur ne sont pas nombreux : il va falloir réduire significativement la voilure, augmenter le nombre de publicités ou accroître le nombre d’accès premium.

« Nous avons essayé de garder 4chan tel quel. Mais j’ai échoué. Je suis sincèrement désolé », écrit-il dans un message qui a généré des centaines de commentaires en réaction. « Certains ont remarqué qu’il n’y a plus de publicités en milieu et bas de page sur 4chan. Les pubs ne marchent pas bien. Donc, nous avons réduit les coûts des serveurs de publicité »., continue-t-il.

4chanlogogrand.jpg

« 4chan ne peut se permettre à la fois les coûts d’infrastructure, les frais de réseau, les CDN, etc, pour l’instant », prévient Hiroyuki Nishimura. Ce qui laisse trois choix : plus de pub (sur la page, en pop-up, malveillante), plus de premium avec des fonctionnalités en plus ou moins de trafic (taille des images, serveurs plus bas de gamme, fermeture de certains canaux de discussion).

Hiroyuki Nishimura a repris la gestion de 4chan début 2015, à la suite de la vente voulue par son créateur, l’Américain Christopher Poole. Le Japonais n’est pas un novice dans ce domaine. Il est à l’origine de 2channel, un imageboard — sorte de forum spécialisé –, né en 1999 et dont le fonctionnement est très similaire à 4chan (jusqu’au nom). 4chan est né un peu plus tard, en 2003.

Malgré la mauvaise passe évidente du site, tout n’est peut-être pas perdu. Sur Twitter, Hiroyuki Nishimura a publiquement fait part de son intérêt pour l’intervention d’une aide extérieure. En l’occurrence, le gérant du site a donné suite à un message publié ce week-end par Martin Shkreli pour rejoindre le conseil d’administration (et sans doute apporter un financement par la même occasion).

Il est quelque peu cocasse de voir Martin Shkreli, dont la réputation sulfureuse a éclaté au grand jour en 2015 lorsque l’Américain, alors gérant de hedge fund, a mis la main sur un médicament, le Daraprim, utilisé dans le traitement de la toxoplasmose ou le SIDA. Au lieu de maintenir son prix à 12 dollars, il a choisi de l’augmenter de 5 400 %, le faisant passer à 673 dollars. L’affaire avait fait réagir jusqu’à Hillary Clinton.

D’aucuns diront qu’il n’est peut-être pas très étonnant de voir Martin Shkreli venir au secours de 4chan pour l’aider à remonter la pente. Le forum lancé il y a treize ans par Christopher Poole a lui aussi une image particulièrement clivante. Le site a parfois été qualifié de poubelle du net — voire pire — pour avoir laissé prospérer des contenus controversés ou illicites. Qui se ressemble s’assemble ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés