Le forum 4chan, qui a souvent fait polémique au cours des dix dernières années, n'appartient plus à son fondateur, Christopher Poole. Celui-ci vient en effet d'annoncer qu'il l'a vendu à Hiroyuki Nishimura, créateur d'une plateforme similaire : 2channel.

4chan change de main. Autrefois propriété de Christopher "moot" Poole, qui l'a fondé en 2003, le célèbre forum appartient désormais à Hiroyuki Nishimura. Le Japonais était déjà propriétaire d'une plateforme très similaire baptisée 2channel, qu'il a lancée en 1999. Les détails de la cession de 4chan, notamment financiers, n'ont pas été communiqués dans l'annonce publiée sur le site web.

"Hiroyuki est un pionnier dans le monde des communautés anonymes, et il peut être considéré comme l'arrière-grand-père de 4chan. La création de 2channel en 1999 a fait naître au Japon une ère de culture web centrée sur l'anonymat qui a conduit à la création de Futaba Channel, le site qui a inspiré 4chan", écrit moot, qui se montre particulièrement élogieux à l'égard du repreneur.

"Aucun de nous ne serait en train d'utiliser 4chan aujourd'hui – ni potentiellement aucun forum anonyme d’images – sans lui. […] Il n'y a personne de plus capable qu'Hiroyuki pour diriger 4chan et je ne vois personne d'autre plus à même pour remplir cette tâche", explique celui qui s'était déjà mis en retrait en tout début d'année, après douze ans au poste d'administrateur.

CONTENUS CONTROVERSÉS

Surprenant de prime abord, la vente de 4chan n'est en fin de compte pas si étonnante au regard de l'actualité récente du site. En effet, deux grands évènements avaient déjà conduit moot, le pseudonyme de Christopher Poole, à prendre du recul avec 4chan et à reconsidérer son rôle en coulisses.

D'abord, il y a eu l'explosion de l'affaire du Gamergate, qui porte sur la collusion réelle ou supposée de l'industrie du jeu vidéo avec la presse spécialisée. À ce problème s'est ajouté le sexisme virulent de certains joueurs à l'égard de la gent féminine, qui a donné lieu à des débordements graves sur le forum, allant jusqu'à du harcèlement, sur 4chan, obligeant la modération à sévir.

Cette politique de modération, ou de censure selon les points de vue, a accentué le divorce entre moot et sa communauté, qui a alors pris des proportions spectaculaires, au point que l'intéressé, autrefois véritable idole du forum, est devenu en quelque sorte l'homme à l'abattre.

Ensuite, il y a eu l'affaire "The Fappening", qui désigne la fuite sur Internet (et d'abord sur 4chan) de centaines de photos intimes prises par des célébrités qui avaient été synchronisées avec iCloud et qui ne disposaient pas d'une protection suffisante. Là encore, l'administration choisit de modérer les messages en rapport et annoncé une application plus rigoureuse de la loi américaine sur le copyright (DMCA).

LE PIRE ET LE MEILLEUR

Souvent présenté comme les poubelles du web, voire carrément les chiottes d'Internet, pour avoir laissé prospérer de nombreux contenus illégaux et franchement détestables, 4chan est aussi à l'origine (ou en tout est le lieu dans lequel a vraiment émergé) de choses beaucoup plus positives, à commencer par les mèmes, c'est-à-dire ces éléments culturels, en général assez amusants, qui font florès sur Internet.

Dans ce domaine, on cite en général les lolcats (des photos de chats avec des légendes amusantes), pedobear (un ours qui représente la pédophilie) ou le rickrolling (un lien qui prétend mener vers un sujet mais qui pointe en fait sur un clip de musique).

C'est aussi depuis 4chan que des mouvements comme Anonymous ont pris une réelle ampleur, d'abord en ciblant la Scientologie avec le projet Chanology avant de s'ouvrir à de nombreuses autres thématiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés