La messagerie japonaise Line, qui appartient à la firme sud-coréenne naver, entre en bourse. Une opération qui va lui permettre de lever l'équivalent d'un milliard d'euros.

Nettement moins réputée en Occident que WhatsApp, Messenger ou Viber, la messagerie Line connaît toutefois une ascension fulgurante. En Asie, elle est utilisée chaque mois par près de 211 millions de personnes dans le monde selon les chiffres communiqués par Naver, son éditeur. Elle est notamment en concurrence avec KakaoTalk, très populaire en Corée du Sud, et WeChat, qui domine le marché chinois.

Line App

C’est dans ce contexte que Line s’apprête à entrer en bourse, avec la mise à prix de son offre publique de vente. Celle-ci doit lui permettre de lever l’équivalent de 1 milliard d’euros et la valoriser au passage à hauteur de 6,14 milliards d’euros, rapportent l’AFP et Reuters, citées par La Tribune. Ce devrait être la plus grosse introduction en bourse de l’année dans le monde la tech, selon le Wall Street Journal.

Société japonaise appartenant à un groupe sud-coréen, Line est une application qui offre la possibilité de discuter via une messagerie instantanée et de passer des appels vocaux et vidéos gratuitement, en passant par exemple par le Wi-Fi du domicile. Dernièrement, Line a renforcé la sécurité de son service en déployant pour tous le chiffrement de bout en bout, afin de protéger les conversations de ses membres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés