En Chine, WeChat attire plus de 700 millions d'utilisateurs par mois, loin devant la concurrence. Une situation qui est en partie due à la censure que subissent les alternatives occidentales.

Ce qui est populaire sous nos latitudes ne l’est pas forcément dans d’autres régions du monde. En Occident, les applications de messagerie instantanée les plus utilisées par le grand public s’appellent Facebook Messenger, WhatsApp ou encore Snapchat. Mais ailleurs, d’autres programmes peuvent tout à fait avoir les faveurs des usagers, à l’image de Line, qui est très apprécié au Japon.

En Chine, c’est WeChat qui s’est imposé auprès des internautes. C’est ce que révèlent les données de Quest Mobile citées par le site Tech In Asia. Elles montrent que le nombre de participants a dépassé la barre des 700 millions d’utilisateurs actifs par mois, loin devant d’autres applications à succès, comme QQ (un rival) Taobao (site de e-commerce), Baidu (moteur de recherche) ou encore Weibo (Twitter-like).

Chine WeChat
CC KaHoLam

L’écart avec QQ est marqué, car cette application de messagerie instantanée ne dispose « que » de 553 millions d’utilisateurs actifs par mois. Les autres logiciels cités se trouvent encore plus loin, mais ils n’occupent pas tout à fait le même créneau, ce qui limite de fait la comparaison entre WeChat et le reste du tableau.

Le succès de WeChat en Chine est partiellement sur la censure massive qu’applique Pékin sur Internet, en bloquant par exemple Facebook Messenger et Snapchat pour des raisons plus ou moins avouables. En conséquence, le vide laissé par ces applications a profité à d’autres programmes, comme WeChat, qui a par le passé été suspecté d’appliquer un filtrage de certains mots-clés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés