Apple pourrait annoncer ce soir sa première baisse de croissance d'année en année depuis 2003.

Trimestre fiscal après trimestre fiscal, la chanson change, mais le refrain est le même. Apple présente les ventes de ses nouveaux produits et services et entrecoupe tout cela par l’annonce de résultats invariablement à la hausse, confortant sa place comme société la plus riche de l’histoire moderne du capitalisme. Mais ce soir, les choses pourraient se passer autrement : pour la première fois depuis 2003, Apple pourrait bien dévoiler à ses actionnaires une baisse de ses résultats financiers d’année en année.

Les estimations des analystes affirment qu’Apple annoncera 52 milliards de revenus, ce qui correspondra, par rapport au même trimestre l’année dernière, à une baisse de 10 %. Ce serait la première fois qu’un trimestre ne serait pas en hausse d’année en année, comme le montre Re/code dans un intéressant graphique.

apple_quarterly_revenue_growth_01

On cachera cependant notre surprise, Apple ayant annoncé au trimestre précédent que leurs résultats seraient moins bons dans les trimestres à venir. La faute, essentiellement, à des ventes en baisse du côté des iPhone, le business de la firme en Chine qui devrait être détaillé ce soir ne suffisant plus à rattraper la baisse des ventes ailleurs dans le monde.

Reste à voir comment la firme compte conjurer la tendance.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés