IBM annonce l'achat de la plateforme de streaming Ustream, afin de renforcer ses positions dans la vidéo.

Si vous avez une PS4, vous connaissez sans doute Ustream. Comme Twitch, il s’agit d’une service qui permet de retransmettre en streaming des parties de jeux vidéo, via le bouton « share » de la manette DualShock 4. Mais bien sûr, Ustream ne se limite pas aux contenus vidéoludiques. Des vidéos très variées peuvent être visionnées, comme des programmes sur l’exploration spatiale.

ibm.jpg

Si l’on vous parle aujourd’hui de cette plateforme, c’est parce qu’elle vient de changer de pavillon. IBM a en effet annoncé jeudi l’achat du site pour un montant non divulgué (on parle toutefois d’une somme de 130 millions de dollars). À titre de comparaison, il a fallu pratiquement un milliard de dollars à Amazon pour mettre la main sur Twitch, qui est la première plateforme de streaming de jeux vidéo.

Ustream accueille chaque mois près de 80 millions de visiteurs et compte des partenaires de tout premier plan comme la Nasa, Nike, Facebook, Samsung, LinkedIn, Sony, Nvidia ou encore la chaîne de TV Discovery Channel. Ustream peut servir à diffuser des évènements en direct ou en différé, des parties de jeux aux concerts, en passant par des conférences et des évènements médiatiques.

Dans une vidéo tournée pour IBM, le directeur d’Ustream, Brad Hunstable, explique que les vidéos représentent aujourd’hui le segment qui pèse le plus lourd sur les réseaux. Et cela ne va pas aller en s’arrangeant : dans trois ans, en 2019, les prévisions indiquent que le trafic sera occupé à 80 % par la vidéo. Cela n’a rien d’étonnant avec la généralisation de la haute définition et de l’ultra haute définition.

La vidéo, dit Brad Hunstable, va prendre une place considérable dans nos vies. Les frigos connectés pourront par exemple filmer les aliments à l’intérieur et vérifier que les aliments sont encore consommables. Les drones pourront servir aux assurances pour évaluer les dégâts d’une catastrophe. Et ainsi de suite. Or toutes ces vidéos nécessitent de l’analyse et de la puissance de calcul pour être traitées.

La vidéo occupe une place toujours plus importante sur le net.

C’est pour ces raisons que Big Blue a décidé de croquer Ustream, qui rejoint sa nouvelle structure dédiée, IBM Cloud Video Services, qui combine les actifs des laboratoires IBM en R&D et des acquisitions stratégiques, à l’image de l’achat récent de Clearleap, qui est une plateforme multi-écrans.

« En combinant ces innovations, IBM crée une plate-forme de Cloud de premier plan qui permet aux clients de récupérer, stocker et gérer facilement des vidéos en direct et à la demande, de les améliorer via des analyses, d’appliquer des mesure de gestion des droits et de langue, et de les distribuer à travers le monde », explique le groupe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés