Nissan a présenté sa nouvelle voiture 100 % électrique. Baptisée Ariya, elle prend la forme d'un SUV au design affirmé et dont la température de la batterie est gérée avec du refroidissement liquide (contrairement à la Leaf).

Après avoir longtemps misé sur la Leaf, avec succès, Nissan est prêt à enclencher la seconde sur le segment de la mobilité électrique. Dans un communiqué diffusé le 15 juillet, le constructeur a présenté le SUV Ariya, dérivé d’un concept éponyme dévoilé à Tokyo en fin d’année dernière. Les observateurs remarqueront que le véhicule n’a pas tellement changé : le design avant-gardiste et élégant est toujours aussi affirmé.

Nissan n’a par exemple pas peur d’assumer cette immense calandre pleine, positionnée à l’avant d’un nez court et habillée d’un motif à effet 3D. Elle jonche un bouclier travaillé et prolongé par des bas de caisses rehaussés. Le SUV dispose d’une ligne de toit basse et élancée, avec un large bandeau lumineux qui anime la partie arrière. On peut l’affirmer sans détour : le look de l’Ariya est réussi.

Nissan Ariya // Source : Nissan

Un refroidissement liquide pour la batterie

Basé sur une plateforme de développement 100 % inédite (conçue par l’Alliance Renault-Nissan), l’Ariya sera proposé en cinq versions. Le groupe propulseur pourra se baser, au choix, sur un ou deux moteurs. Il n’y aura en revanche que deux capacités de batterie : 63 kWh ou 87 kWh. Dans les deux cas, la température sera gérée par un système à refroidissement liquide, ce qui préfigure une efficience améliorée (puisque la chaleur est l’ennemi des batteries). Il ne s’agit pas d’une première sur le marché. L’autonomie, sous réserve d’homologation, navigue entre 340 et 500 kilomètres. La fourchette basse est vraiment très basse.

Nissan Ariya // Source : Nissan

Voici le dessin de la gamme :

PuissanceAccélération (0-100)Vitesse maximaleAutonomie (WLTP)
Ariya 63 kWh (2 roues motrices) 160 kW7,5 s160 km/hJusqu’à 360 km
Ariya 87 kWh (2 roues motrices) 178 kW7,6 sJusqu’à 500 km
Ariya 63 kWh (4 roues motrices) 205 kW5,9 s200 km/hJusqu’à 340 km
Ariya 87 kWh (4 roues motrices) 225 kW5,7 sJusqu’à 460 km
Ariya Performance290 kW5,1 sJusqu’à 400 km

Dans l’habitacle, les ingénieurs ont opté pour une esthétique épurée au maximum, avec des boutons remplacés par des interfaces tactiles (c’est dans l’air du temps). Le SUV se définit comme un véhicule à la pointe de la technologie : mises à jour en temps réel et à distance, reconnaissance vocale, compréhension du langage naturel, calculateur d’itinéraire intelligent… Il est équipé de deux écrans de 12,3 pouces pour l’infodivertissement et les informations utiles au conducteur.

Nissan Ariya

Enfin, l’Ariya s’appuie sur la technologie ProPilot, inaugurée sur la Leaf de deuxième génération, pour améliorer l’expérience derrière le volant grâce à des fonctionnalités de conduite autonome. Le SUV sera donc capable de gérer la direction, la vitesse et les distances de sécurité sur voies rapides, y compris dans les bouchons et jusqu’à l’arrêt. On retrouve aussi la technologie e-Pedal, qui permet d’utiliser uniquement la pédale d’accélération.

Nissan n’a rien dit sur la disponibilité et la grille tarifaire. Ces informations seront partagées plus tard, a indiqué l’entreprise.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo