Gogoro va lancer deux scooters électriques en Israël. L'entreprise taïwanaise reconnue pour la qualité de ses deux-roues est très attendue à l'international.

C’est officiel, les scooter Gogoro s’exportent enfin en dehors de Taïwan. L’entreprise asiatique de scooters électriques va bien lancer son deux-roues VIVA à l’international, en commençant par Israël, a annoncé la firme le 11 décembre 2019, reprise par le site spécialisé Electrek. Son scooter électrique Gogoro 2-Series (équivalent 125cc) sera aussi mis en vente.

Le nouveau modèle VIVA a été présenté le 25 septembre dernier sur le site officiel de Gogoro. Avec un look épuré, chic et coloré, cet équivalent 50cc thermique a vocation à séduire un public urbain sur des courtes distances. Il est annoncé à 2 000 dollars, ce qui est vraiment peu  cher — mais les astérisques mentionnent le fait qu’il s’agit d’un prix sans batterie ni taxes, donc ne dit rien du prix final exact.

Le prochain VIVA de Gogoro // Source : Gogoro

Les scooters Gogoro sont très apprécies

Si vous habitez Paris ou Milan, vous connaissez peut-être les scooters Gogoro en libre-service de la marque COUP qui ont envahi les rues des villes depuis deux ans — jusqu’à l’arrêt du service très soudain le 30 novembre dernier, car la société n’arrivait plus à endiguer les coûts élevés. La firme a permis de généraliser la pratique du scooter électrique, mais aussi de populariser la marque Gogoro et donner envie à de nombreux particuliers d’acquérir un scooter de la marque. Jusqu’ici, l’entreprise ne les vendaient toutefois qu’en Asie.

Gogoro est aussi connu à Taïwan pour son réseau unique de stations de recharge de batteries amovibles : il suffit de se rendre devant une station (une « GoStation ») , d’extraire la batterie du scooter et d’en prendre une autre, déjà chargée. Ce fonctionnement permet d’éviter la période de charge (entre 6 et 8 heures en fonction des scooters) des deux-roues électriques, qui reste importante, et demande de s’organiser pour ne pas tomber en rade d’énergie en pleine route.

Il n’est pas encore sûr que les scooters VIVA soient disponibles en Europe d’ici 2020, mais le fait que l’entreprise commence son expansion en Israël confirme ses ambitions à l’international, et donne bon espoir pour la suite.

Partager sur les réseaux sociaux