Volkswagen a évoqué sa volonté de commercialiser une version plus sportive de l'ID.3, équipée de quatre roues motrices. Il faudra attendre un peu.

Depuis qu’il a officialisé l’ID.3, Volkswagen a définitivement mis un pied dans la mobilité électrique. Et le constructeur allemand songe déjà à enclencher la seconde. Dans une interview accordée à Autocar le 10 septembre 2019, Jurgen Stackmann, à la tête des ventes, évoque l’électrification de ses voitures sportives, siglées ‘R’.

L’ID.3 R serait déjà dans les tuyaux pour une commercialisation d’ici 2024. La sportive s’appuierait sur l’ajout d’un moteur haute performance pour garantir une transmission intégrale.

Volkswagen ID. 3 // Source : Volkswagen

La Volkswagen ID.3 aura droit à une version sportive

« S’il y a un avenir pour la marque R, il doit être électrique, c’est simple. Ce ne sera pas l’année prochaine puisque nous devons définir ce que R signifie dans le monde électrique », explique Jurgen Stackmann, qui sous-entend que Volkswagen ne se précipitera pas. Le groupe allemand entend d’abord passer de moteurs thermiques à hybrides avant de passer au 100 % électrique sur le segment. Pour une raison qui se comprend aisément : l’autonomie ne rime pas encore avec performance. 

Il justifie : « Aujourd’hui, si vous regardez l’électrique et la performance, c’est une histoire de compromis, et vous payez l’addition avec une petite autonomie. Nous devrions être capables de proposer quelque chose qui a du sens d’ici cinq ans mais il faut beaucoup d’ingénieurs, et c’est compliqué sans véritable expertise. »

Jurgen Stackmann n’oublie pas de rappeler que les voitures électriques offrent déjà une accélération fulgurante, voire étonnante. Il indique ainsi que l’ID.3 normale accélère comme une GTI de 0 à 60 km/h. C’est sur les vitesses plus élevées que le moteur doit être bridé pour préserver la batterie et garantir une autonomie acceptable. Volkswagen pourra s’appuyer sur les prestations de son ID.R, un bolide taillé pour la performance qui a dépoussiéré trois records ces derniers mois (à Pikes Peak, au Nürburgring et à Goodwood).

Partager sur les réseaux sociaux