Marre des clefs de Tesla ? Une biohackeuse s'injecte la puce RFID de la clef dans son bras pour ouvrir sa Model 3.

Vous êtes du genre à toujours perdre vos clés de voiture ? Une biohackeuse (terme désignant les personnes qui modifient leur corps pour développer ses capacités) américaine a trouvé une solution radicale à cette problématique. Sur sa chaine Youtube, Amie DD explique avoir eu l’idée de s’implanter sous la peau la puce qui permet de déverrouiller sa Tesla Model 3. La berline électrique du constructeur californien se passe en effet totalement de clé traditionnelle, remplacée par le smartphone de son propriétaire ou par une carte contenant une puce RFID.

C’est précisément cette puce que la biohackeuse a réussi à s’implanter. Après l’avoir isolée — en dissolvant la carte d’accès à sa Tesla — et encapsulée dans du biopolymère, la jeune femme s’est rendue chez un expert de la modification corporelle pour intégrer la puce dans son bras droit.

L’opération a été documentée en vidéo et Amie DD a mis plus d’un an à parvenir à ses fins. Toute l’opération, sa complexité technique et le matériel nécessaire pour la reproduire se trouvent à cette adresse.

Était-ce bien utile ?

Une question se pose tout de même : quel intérêt, au-delà de la démonstration ? Les cartes d’accès Tesla servent en effet de clé de secours et sont inutiles si le propriétaire a son smartphone sur lui. Configuré comme clef, le smartphone est en effet un objet qui peut déverrouiller et démarrer un véhicule de la marque.

Imaginons malgré tout que cette technophile hyper connectée oublie son smartphone. La puce implantée dans son bras lui permet d’ouvrir sa Model 3 sans souci, en l’approchant de la partie de la portière qui se trouve entre les deux fenêtres. Pour démarrer la voiture, la carte doit en revanche être positionnée à un endroit bien particulier du tunnel central, précisément entre l’accoudoir et le porte gobelet.

La carte doit être positionnée au niveau du cercle rouge // Source : Tesla, édité par Numerama

Il faudra donc que Amie DD se mette dans une position inconfortable et place la puce sous l’accoudoir n’étant pas prévue pour un bras mais pour une carte. En revanche, une fois la voiture démarrée, elle pourra rouler avec ses deux mains sur le volant : la carte n’est nécessaire que les premiers instants.

Crédit photo de la une : Youtube Amie DD

Partager sur les réseaux sociaux