Tesla veut améliorer le SAV de ses voitures, désormais capables de détecter elles-mêmes des problèmes pour commander des pièces.

Tesla veut améliorer son SAV et réduire au maximum les délais d’attente en cas de problème rencontré par une voiture. Le 6 mai 2019, le constructeur automobile a confirmé sur Twitter une fonctionnalité très pratique : ses véhicules sont désormais capables d’identifier un problème eux-mêmes afin de précommander les pièces nécessaires à une éventuelle réparation.

« C’est comme se passer du médecin pour aller directement à la pharmacie », indique Tesla avec une pointe d’humour. Cette amélioration des services est d’abord déployée aux États-Unis et sera disponible dans les mois à venir en Europe. 

Des voitures capables d’auto-diagnostic

Sur Twitter, on peut découvrir des propriétaires qui ont déjà pu profiter des avantages offerts par cette fonctionnalité. En cas d’auto-diagnostic, le message suivant est affiché sur l’écran central : « Un problème a été détecté avec [pièce défaillante] sur votre [modèle de la voiture]. Une pièce de remplacement a été pré-commandée et sera livrée à votre centre de service favori. Merci d’utiliser l’application Tesla ou votre compte pour planifier un rendez-vous. » 

Autre preuve que Tesla souhaite faire évoluer positivement son SAV, il a ouvert d’autres centres techniques un peu partout aux États-Unis. Cette stratégie permettra à l’auto-diagnostic d’être encore plus efficace. Comme le rappelle Electrek le 6 mai 2019, Elon Musk avait indiqué en début d’année que l’amélioration des services de réparation était l’une des priorités de son entreprise. Son souhait est d’automatiser au maximum les interventions en cas de besoin, pour éviter de mettre les utilisateurs dans l’embarras quand ils rencontrent un souci et se retrouvent dans l’impossibilité de rouler.

Auto-diagnostic des voitures Tesla // Source : Twitter

Partager sur les réseaux sociaux