Six camions autonomes Volvo assureront le transport d'un exploitant de calcaire, de la carrière jusqu'au port. D'ici 2019, ce service entièrement assuré par le constructeur sera pleinement opérationnel.

Volvo a signé un accord avec Brønnøy Kalk AS, l’exploitant d’une carrière de calcaire norvégienne, le 20 novembre 2018. Six camions autonomes de la marque suédoise seront chargés de transporter la roche jusqu’au broyeur, situé dans un port à 5 kilomètres de la carrière.

« En travaillant dans une zone confinée, sur une route prédéterminée, nous pouvons trouver comment tirer le meilleur de notre offre et l’adapter aux besoins spécifiques des clients. », explique Sasko Cuklev, directeur de solutions autonomes de Volvo Trucks dans un communiqué. Les spécificités du parcours, prédéterminé sur une distance réduite avec peu de circulation, permettent de simplifier les contraintes habituelles liées aux véhicules autonomes.

Un premier pas vers le transport as a service pour Volvo

L’accord signé entre le constructeur et l’exploitant est particulier : il porte sur un service et non sur des biens. Au lieu de vendre ses camions autonomes, Volvo propose un service de transport, dont il sera entièrement en charge. L’entreprise utilisera ses six camions autonomes pour acheminer le calcaire, et sera rémunérée par l’exploitant de la carrière par tonne de roche livrée.

Volvo sera rémunéré par tonne de calcaire livré. // Source : Volvo

C’est la première fois que la marque suédoise officialise un tel service, qu’elle a également expérimenté avec succès dans la récolte de canne à sucre et dans la collecte d’ordure. L’expérience avec la carrière norvégienne sera poursuivie en 2018 et devrait être entièrement opérationnelle en 2019.

Si elle s’avère réussie, elle pourrait pousser le constructeur à développer son offre de services autonomes. Le concept de mobility as a service, dans laquelle les constructeurs proposeraient un bouquet de différents services de transports autonomes, est populaire pour les transports de particuliers. Mais elle gagne de plus en plus d’adeptes parmi les entreprises, séduites par l’idée de ne pas avoir à gérer l’entretien des véhicules.

Partager sur les réseaux sociaux