Leap Motor, start-up chinoise, a récolté près de 300 millions de dollars. Le but ? Sortir très vite un coupé électrique.

Un peu plus d’un an après avoir dévoilé son premier véhicule électrique, Leap Motor, énième startup chinoise concurrente de Tesla, a levé une somme importante selon les informations de Deal Street Asia publiées le 22 novembre 2018. Ainsi, elle a récolté près de 290 millions de dollars, qui s’ajoutent aux 62 millions amassés en janvier dernier. L’objectif est d’atteindre les 350 millions de dollars d’ici fin 2018.

Leap Motor, fondé en 2015, entend se servir de ses fonds pour investir dans la R&D et booster sa présence marketing dans un pays où l’électrique a le vent en poupe. Cette assise financière lui permettra aussi de lancer son coupé SP-01 dans les meilleures conditions.

Leap Motor SP-S01 // Source : Leap Motor

La bousculade des start-up chinoises

Leap Motor a de sérieux arguments à faire valoir avec sa SP-01, véhicule qu’il ne vendra pas très cher pour faire du volume sur un segment où la concurrence ne va pas (les autres visent les SUV et les berlines, pas les coupés). Ainsi, l’autonomie pourrait atteindre les 460 kilomètres et sa puissance de 125 kW lui autoriserait d’avaler le 0 à 100 km/h en 6,9 secondes tandis qu’il y aurait des dispositifs de conduite semi-autonome. La voiture devrait entrer en phase de production dès l’année prochaine, au sein d’une usine située à Jinhua.

Mais toujours est-il que l’on peut craindre un destin à la Faraday Future, qui a promis monts et merveilles et se retrouve désormais dans de sales draps. Ces dernières années, on a vu énormément de petites structures asiatiques — NIO, Faraday Future, Xpeng, BYTON — naître à coup de millions de dollars levés. Elles se plaisent à imaginer un destin à la Tesla. Pour le moment, elles en sont encore loin.

Partager sur les réseaux sociaux