Après avoir augmenté ses tarifs en Chine en raison de la hausse des taxes à l'importation, Tesla fait machine arrière.

En attendant d’ouvrir sa Gigafactory 3 en Chine, Tesla va baisser le prix de ses Model X et Model S, a confirmé la start-up californienne dans les colonnes de Reuters le 22 novembre 2018 (via Business Insider). « Nous absorbons une part significative des taxes pour rendre nos voitures plus abordables auprès des conducteurs chinois », précise-t-elle. 

Il s’agit d’un retournement de veste, puisque Tesla avait d’abord répercuté la hausse des taxes douanières à l’importation en augmentant ses tarifs (+ 20 000 dollars sur la facture). Conscient que la Chine représente un marché très important et face à la difficulté de vendre ses véhicules en l’état, il a décidé de ne plus léser les autochtones.

Véhicules Tesla // Source : Tesla

Des baisses comprises entre 12 et 26 %

Dans sa volonté de partir à la conquête de la Chine, Tesla ne pouvait pas se permettre de plier au devant de la guerre commerciale que se livrent le pays asiatique et les États-Unis. D’autant que la concurrence locale, non concernée par les taxes, est de plus en plus agressive : le rival GAC Motor vient par exemple de lever le voile sur une berline aux performances très proches.

S’il veut rester compétitif au sein d’un marché friand de la mobilité électrique et qui pesait 17 % de son chiffre d’affaires en 2017, Tesla n’a d’autre choix que de rogner sur sa marge. Et prendre son mal en patience en espérant que le conflit entre les deux puissances finisse par se tasser. Sans quoi il devra attendre de produire ses véhicules au sein des frontières chinoises pour se débarrasser des taxes très pénalisantes à l’heure actuelle. Ce sera précisément le but de la Gigafactory 3.

Partager sur les réseaux sociaux