Stellantis pourrait commencer à assembler la petite citadine de Leapmotor dès le trimestre prochain dans son usine polonaise de Tychy.

Stellantis pourrait honorer son partenariat avec le constructeur chinois Leapmotor dès le trimestre prochain. Selon des informations obtenues par Reuters ce 22 mars, la petite citadine T03 de Leapmotor pourrait trouver une place dans l’usine de Tychy en Pologne dans les prochaines semaines.

À la surprise générale, le groupe Stellantis a signé un partenariat avec Leapmotor en octobre dernier. Cet accord implique pour le groupe franco-italo-américain d’aider Leapmotor dans son développement international, en assemblant et commercialisant les modèles de la jeune marque chinoise sur les marchés extérieurs (hors Chine qui reste sous la responsabilité du constructeur chinois). Difficile pour autant d’imaginer qu’un peu plus de 6 mois après, les premières Leapmotor assemblées par Stellantis pourraient déjà voir le jour en Europe.

Des voitures en kit pré-assemblées en Chine

Installer une nouvelle ligne de production dans une usine ne se fait habituellement pas en quelques semaines ou quelques mois. C’est généralement un travail de plus longue haleine. Les rumeurs de voitures Leapmotor assemblées dès le trimestre prochain dans une usine Stellantis ont de quoi surprendre.

Leapmotor T03 // Source : Leapmotor
Leapmotor T03 // Source : Leapmotor

Pour aller aussi vite, la production est un peu facilitée. Stellantis va recevoir dans son usine polonaise des voitures « en kit » pour vulgariser le propos. Pour ceux qui sont un peu plus familiers avec le monde de l’automobile, Stellantis va recevoir des « semi-knocked down » (SKD). Le rôle de Stellantis va consister à transformer des ensembles de pièces, qui auront été pré-assemblés en Chine, pour les convertir en véhicules des finis en Europe.

Les principales étapes d’assemblage de ces futures Leapmotor T03 auront donc été faites en Chine. Ce qui limite une grosse partie de la complexité de lancer une nouvelle ligne de production dans une usine et permettrait de le faire dans des délais aussi courts. Cela prendrait en quelques sortes le relai de l’ancienne Fiat 500 thermique.

Un accès au bonus à confirmer ultérieurement

Le nouveau bonus est réservé essentiellement aux modèles produits en Europe. C’est du moins la manière dont on peut expliquer simplement l’usine à gaz mis en place par le gouvernement français pour ne plus accorder d’aides gouvernementales pour les véhicules chinois (et autres productions lointaines).

Leapmotor T03 // Source : Raphaelle Baut
Leapmotor T03 au salon de Paris par son importateur français // Source : Raphaelle Baut

Dans le détail, le pré-assemblage des Leapmotor T03 sera quand même au moins partiellement compté comme de la production chinoise. Son éco-score ne sera pas celui d’une véritable voiture construite en Europe. Par contre, la citadine électrique pourra a priori retirer une grosse partie du transport, très pénalisant dans le calcul. Cela pourrait être suffisant pour la faire rentrer dans les clous pour l’éligibilité au bonus au vu du petit gabarit de l’auto.

Tout ceci va mériter de se pencher un peu plus en détail sur le cas de cette T03. Pour le moment, c’est un peu mettre la charrue avant les bœufs que de parler de bonus. Il ne s’agit que de rumeurs non confirmées par Stellantis (ou Leapmotor) au moment de la rédaction de cet article.

 Un modèle à la conquête de l’Europe

En fait, ce n’est pas tant que le marché français et son bonus qui intéresse Leapmotor avec cet assemblage dans l’usine polonaise Stellantis de Tychy. Ce modèle est déjà commercialisé autour de 25 000 € par un importateur français, cela aurait pu continuer ainsi plus longtemps (mais sans bonus).

L’objectif pour Leapmotor va être de partir à la conquête de l’Europe entière avec cette petite citadine, normalement assez abordable. C’est un point qu’il faudra également éclaircir sur la logistique associée à cette commercialisation dans l’Europe entière. Qui va vendre ces modèles ? Quand ? Où ? Et surtout, à quel tarif ? C’est une affaire à suivre.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !