Le constructeur vietnamien Vinfast cumule les complications, au moment de lancer ses premiers véhicules électriques sur le marché international : pénurie de semi-conducteurs, retards, rappels et licenciements.

Se lancer dans l’aventure de la voiture électrique n’est pas un long fleuve tranquille. Si les constructeurs historiques rencontrent certaines difficultés pour produire leurs premières voitures électriques, les nouveaux entrants, comme Vinfast, doivent eux composer avec encore plus de contraintes. Les premiers clients européens et américains auraient dû recevoir leur VF 8 ou VF 9 avant la fin 2022, mais ils attendent toujours.

Les premiers VF 8, notamment, doivent bientôt être livrés aux clients américains. Mais, Reuters indiquait le 19 février 2023 que près de 2 800 Vinfast VF 8 vendus au Vietnam font face à une campagne de rappel. L’évènement se combine avec de nombreux autres couacs pour Vinfast. Nous vous proposons un résumé de la situation.

Des retards chez Vinfast à cause des pénuries de semi-conducteurs

Vinfast fait partie d’un important conglomérat vietnamien, qui agit sur des domaines très variés dans le pays. Sur le marché local, le groupe produit déjà des voitures thermiques et des deux-roues, toutefois ses ambitions à l’international se portent sur la voiture électrique. L’entreprise s’est lancée depuis plusieurs années dans une conquête assez ambitieuse du marché américain et européen. Peut-être un peu trop ambitieuse, avec le contexte actuel.

Usine Vinfast Hanoi // Source : Vinfast
Usine Vinfast à Hanoi. // Source : Vinfast

À la différence d’autres nouveaux acteurs de la mobilité électrique comme Rivian, l’usine de production n’a pas été le principal frein de Vinfast pour lancer son véhicule électrique. Vinfast a déjà construit sa gigafactory au Vietnam que Numerama a eu l’occasion de visiter. Les capacités de production pourraient rapidement satisfaire la demande de véhicules.

Néanmoins, si l’usine Vinfast est en mesure de produire les premiers véhicules électriques de la marque, la pénurie de semi-conducteurs, résultat de la pandémie de Covid, continue de perturber l’ensemble de la production mondiale de voitures électriques. Vinfast n’y coupe pas.

Usine de VinFast au Vietnam // Source : Ulrich Rozier pour Numerama
Usine de VinFast au Vietnam. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Aucune livraison en Europe

C’est d’ailleurs la pénurie de semi-conducteurs qui justifie l’attente en Europe, sans que l’on sache précisément quand la marque va programmer les premières livraisons. En novembre 2022, Vinfast estimait lancer les voitures en France, en Allemagne et aux Pays-Bas début 2023, avec un retard de plus de 6 mois.

Un faux départ aussi pour le marché américain

Un premier bateau avec 999 voitures électriques de la marque est parti du Vietnam en novembre à destination des USA, pour des livraisons initialement programmées fin décembre 2022. Mais, ces modèles n’ont pas encore été livrés aux clients sur place.

Une fois arrivés à destination, ces 999 modèles ont été stockés en attente d’une mise à jour logicielle. Cette mise à jour doit permettre aux modèles d’afficher une autonomie EPA (le standard américain) plus importante de 333 km. C’est uniquement après cette mise à jour de l’ensemble des véhicules que les livraisons auront lieu.

VinFast VF 8 premier tours de roue  // Source : Ulrich Rozier pour Numerama
VinFast VF 8, premiers tours de roue. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Selon les informations relayées par Reuters le 3 février, les premières livraisons américaines devaient alors intervenir pendant la deuxième quinzaine de février. C’était sans compter sur un rappel intervenu ce 18 février sur 2 800 modèles livrés sur le marché vietnamien. Le problème vient d’un boulon qui se desserre entre l’étrier de frein et le support d’articulation. Ce rappel vise également les véhicules expédiés au marché américain, ce qui va une nouvelle fois retarder la livraison des premiers modèles. Mais, Vinfast rassure : « il s’agit d’une procédure relativement simple qui peut être effectuée rapidement et qui n’affectera pas le calendrier de livraison, qui devrait débuter à la fin du mois de février 2023. »

Des licenciements et des besoins d’investissement supplémentaires

Vinfast a annoncé le 6 février un plan de restructuration de sa branche américaine. Même si cela ne concerne « que » 80 personnes, les rumeurs de restructuration du siège au Vietnam, visant près de 3 000 salariés, ont rapidement été évoquées. Les managers ont été invités à préparer des listes pour réduire jusqu’à 30 % des effectifs du siège, mais Vinfast indique qu’il ne s’agit pas d’une réduction des effectifs nette.

Un peu à la manière d’Elon Musk, l’entreprise veut se séparer des personnes les moins performantes pour les remplacer par de nouveaux employés correspondant mieux à leurs exigences. Nous n’avons pas eu d’écho concernant le personnel des bureaux européens de la marque.

Alors que Vinfast cumule les retards et les licenciements, son fondateur, le milliardaire Pham Nhat Vuong, a indiqué à Bloomberg ne pas souhaiter investir davantage dans Vinfast. Il a déjà mis près de 7,5 milliards de dollars pour les principales dépenses et les investissements, selon Autonews. Si le groupe qui détient Vinfast continuera d’apporter le soutien financier nécessaire aux opérations courantes, Vinfast devra donc néanmoins passer par un emprunt ou des financements extérieurs.

Ces besoins de financement pourraient notamment concerner l’usine en cours de construction aux USA. Cette usine permettra au constructeur de bénéficier en 2024 de subventions de 7 500 $ sur les véhicules électriques produits aux USA, ce qui ne lui est pas possible avec les véhicules produits actuellement au Vietnam.

VinFast VF6 arrière
Stand Vinfast lors du Mondial de Paris 2022. // Source : Raphaëlle Baut pour Numerama

Malgré d’importantes pertes, Vinfast semble quand même plutôt solide. En décembre de l’année dernière, la marque confirmait qu’elle avait enregistré 55 000 commandes fermes dans le monde, dont 12 000 provenaient du marché américain. Cela explique probablement pourquoi ce marché est prioritaire sur l’Europe. Dommage pour les clients européens qui attendent leur VF 8 ou VF 9, et espèrent voir arriver VF 6 et VF 7 rapidement en Europe.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !