Si le système des vignettes Crit’Air vise surtout à exclure certains véhicules polluants des villes, les propriétaires de véhicules électriques doivent apposer leur vignette Crit’Air sur leur pare-brise. À quoi ça sert ? Et pourquoi faut-il le faire ?

Plusieurs métropoles ont mis en place des zones à faibles émissions (ZFE ou ZFE-m). Ces ZFE ont vocation à restreindre l’accès des villes à l’ensemble des véhicules thermiques les plus polluants, sur des périmètres et des plages horaires définis par les collectivités territoriales concernées. Le système mis en place se base sur des vignettes Qualité d’Air, allant de Crit’Air 0 (véhicule électrique ou à hydrogène) à Crit’Air 5, que les véhicules doivent apposer sur leur pare-brise.

Les voitures électriques n’étant pas concernées par les exclusions dans les ZFE, certains propriétaires font l’impasse sur la vignette Crit Air. Un oubli qui pourrait couter cher en cas de contrôle.

Quelles sont les villes concernées ?

Une dizaine de métropoles ont déjà mis en place une Zone à Faibles Emissions (ZFE) avec un calendrier d’exclusion progressif des plus anciens véhicules thermiques. Cela débute par les véhicules « non classés », c’est-à-dire plus anciens que les vignettes Crit’Air 5, puis progressivement sont exclus les Crit’Air 5, 4 puis 3. Les métropoles ayant activé une ZFE sont les suivantes :

  • Métropole de Lyon,
  • Grenoble-Alpes-Métropole,
  • Paris et Métropole du Grand Paris,
  • Aix-Marseille-Provence,
  • Nice-Côte d’Azur,
  • Toulon-Provence-Méditerranée,
  • Toulouse,
  • Montpellier-Méditerranée,
  • Strasbourg,
  • Rouen-Normandie.

Toutes les métropoles ne disposent pas du même calendrier d’exclusion, ni du même fonctionnement sur le périmètre et les horaires concernés. Il faut se renseigner localement, pour en connaître les conditions d’application.

Vignette Crit Air sur véhicule électrique  // Source : Pixabay
Vignette Crit Air sur véhicule électrique // Source : Pixabay

En dehors des Zones à Faibles Emissions, les vignettes qualité d’air peuvent également servir lors des pics de pollution. Lorsque la circulation doit être restreinte temporairement dans certains secteurs géographiques, cela remplace le système de plaque pair et impair, utilisé jusqu’à présent pour la circulation différenciée.

Ce qu’il faut surtout retenir : c’est que vous soyez résidents ou touristes de passage, particuliers comme professionnels, vous devez posséder votre vignette Crit’Air, y compris si vous roulez en voitures électriques. Seuls les véhicules « non classés », c’est-à-dire antérieurs à 1996, sont exemptés de la vignette, puisqu’il n’en existe pas pour eux.

En aout 2022, le gouvernement a indiqué avoir déjà délivré 22 985 497 certificats qualité de l’air.

Qu’est-ce que je risque à rouler sans la vignette Crit’Air en ZFE ?

Si vous circulez dans une ZFE sans avoir de vignette Crit’Air, vous vous exposez à une amende. Il s’agit d’une amende forfaitaire de 68 €, qui peut atteindre jusqu’à 450 € en cas de majoration. La sanction est identique, que vous rouliez sans vignette ou que vous circuliez avec un véhicule non autorisé dans la zone.

Votre véhicule peut également être sanctionné s’il est stationné dans une ZFE, sans la présence de la vignette Crit’Air.

Risquer une amende de 68 €, alors que la vignette Crit’Air ne coute que 3,70 €, cela serait quand même dommage.

Où acheter sa vignette Crit’Air ? (attention aux arnaques !)

Plusieurs sites proposent d’acheter en ligne la vignette Crit’Air, ces sites sont généralement frauduleux. D’ailleurs, de nouvelles escroqueries à la vignette Crit’Air sont lancées à partir de campagnes SMS. Faites attention, il n’y a qu’un site gouvernemental qui gère ces demandes : https://www.certificat-air.gouv.fr/

Les démarches peuvent aussi se faire par courrier postal.

La vignette est facturée exactement 3,11 € + 0,59 € d’affranchissement, soit 3,70 € par véhicule.

Site officiel de la vignette crit air // Source : Capture site officiel
Site officiel de la vignette Crit’Air // Source : Capture site officiel

Dans certains cas, pour l’achat d’une voiture électrique neuve, votre concession peut avoir fait les démarches pour vous. Cependant, de nombreuses concessions ne s’occupent que du certificat d’immatriculation, cela sera alors à vous de commander votre vignette Crit’Air.

La réception de la vignette Crit’Air se fait généralement en moins de 10 jours. En attendant la vignette, votre facture dispose d’un fac-similé qui sert de justificatif le temps de recevoir votre certificat par voie postale.