Apple a demandé à certains développeurs de mettre à jour leurs applications sous 30 jours s’ils ne voulaient pas qu’elles disparaissent. La marque étend ce délai à 90 jours, mais ne revient pas sur sa décision.

Dans un article publié sur son site dédié aux développeurs, Apple réagit à la polémique lancée par les petits développeurs qui lui reprochent de vouloir faire le ménage sur l’App Store. La marque californienne maintient sa position : « Les développeurs d’applications qui n’ont pas été mises à jour au cours des trois dernières années et qui n’atteignent pas un seuil minimal de téléchargement – ce qui signifie que l’application n’a pas été téléchargée du tout ou très peu au cours d’une période de 12 mois glissants – reçoivent un courrier électronique les informant que leur application a été identifiée pour être éventuellement retirée de l’App Store. ».

Une position qui se tient, mais qui pose problème

Jusqu’à maintenant, nous pensions que toutes les vieilles applications étaient visées. Pour des raisons de cohérence dans son écosystème (adaptation aux bons formats d’écran, support des dernières puces, éviter les doublons…), Apple demande aux développeurs de mettre à jour leurs applications sous 30 jours sous peine de voir leurs applications disparaître. Les plus petits d’entre eux se sont énervés, indiquant que « certaines œuvres sont finies » et qu’un jeu, même obsolète, reste un jeu. Il s’agit d’un débat classique pour les logiciels dématérialisés. Sont-ils des biens comme des autres ?

Avec son nouveau message, Apple prend le risque de donner l’impression aux développeurs qu’elle les rabaisse. Selon l’entreprise, ce n’est pas l’obsolescence d’un jeu qui pose problème, mais le fait que personne ne l’utilise. Cette position a un double-avantage, elle lui permet aussi de justifier pourquoi de gros développeurs sont autorisés à conserver d’anciens jeux sur l’App Store (on pense aux anciens GTA) ou pourquoi, lui-même, peut proposer des applications comme iTunes Movie Trailers, pourtant sans mise à jour depuis 2017.

Apple blog développeurs
Le message de « clarification » d’Apple aux développeurs // Source : Apple

Pour apaiser les développeurs, Apple propose de passer le délai de mise à jour de 30 jours à 90 jours, afin de laisser un peu plus de temps aux développeurs concernés. La marque dit aussi aux développeurs qu’ils peuvent faire appel s’ils le souhaitent et que les applications resteront disponibles pour celles et ceux qui les ont déjà téléchargées. Selon le blogueur John Gruber, réputé très proche d’Apple, la marque serait prête à accepter toutes les demandes à condition que le développeur puisse prouver que son application fonctionne bien sur les derniers iOS sans mise à jour. Est-ce assez pour désamorcer cette affaire ?