Les résultats trimestriels d’Apple ont été placés sous le signe de la pénurie de composants. Mais un autre secteur a créé la surprise, celui des revenus logiciels qui atteint des records.

En cette fin de mois de juillet 2021, Apple vient de poster ses résultats financiers pour le troisième trimestre de son exercice fiscal. Et si l’iPhone écrase encore tous les autres secteurs, ses services de streaming et autres abonnements payants rapportent plus d’argent que jamais, se classant deuxième en termes de revenus.

Cette catégorie qu’Apple surnomme sobrement « services » et qui englobe les abonnements à AppleTV+, Apple Music ainsi que les revenues issues de l’App Store a rapporté la bagatelle de 17,4 milliards de dollars sur le trimestre. C’est plus que les revenus combinés des Macs et des iPads.

Une bonne nouvelle en période de pénurie

«  L’économie des apps reste un incroyable moteur de prospérité et d’opportunités, alimenté par les efforts incessants des développeurs », a déclaré Tim Cook lors de la présentation des résultats. En tout, les équipes de développement présentes sur l’App Store ont généré 643 milliards de dollars cette année. D’après Tim Cook, il y aurait au moins 700 millions d’abonnés à un service payant Apple (Arcade, Music, TV, iCoud). C’est 150 millions de plus qu’il y a un an.

Des chiffres qui plaident en faveur du modèle économique de l’App Store. La croissance de plus de 30 % de cette catégorie de produits est qui plus est une bonne nouvelle pour Apple en cette période de pénurie.

Si les ventes de matériel n’ont pas encore chuté suite à la pénurie de semi-conducteurs, Apple prévoit tout de même que ces difficultés d’approvisionnement freinent la croissance pour les 6 mois à venir. Rappelons que cette pénurie, créée sous l’effet de la crise sanitaire et de la ruée vers les gadgets informatiques qu’elle a enclenchée, devrait durer jusqu’à la mi-2022. Même Apple est donc touché malgré sa maitrise historique des chaines de production.

Le logiciel, plus important que jamais

Dans ce contexte, les revenus venant de produits dématérialisés sont cruciaux puisqu’ils pourraient venir éponger (au moins partiellement) les éventuels manques à gagner causés par le ralentissement de la production d’iPhone, d’iPad et de Mac. Pas besoin du nouvel iPhone pour s’abonner à Apple Music (9,99 €/mois) ou Apple TV (4,99 €/mois).

iCloud+ proposera plus d’outils pour le même prix // Source : Capture d’écran

La récente conférence WWDC de juin dernier a d’ailleurs été l’occasion pour Apple de présenter un nouveau service : iCloud+. Cette version améliorée de l’abonnement au cloud d’Apple embarquera à l’automne prochain un service de VPN maison et plusieurs améliorations concernant la protection de la vie privée.

Le virage vers le logiciel entamé par Apple il y a quelques années est aujourd’hui plus important que jamais.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo