Klein Vision, une entreprise slovaque, a fait voler son prototype de voiture volante entre deux villes différentes, sur un trajet d'une centaine de kilomètres. Des images impressionnantes.

« La réalité a dorénavant dépassé la science-fiction », peut-on lire tout en haut du communiqué de presse. Et pour une fois, c’est vrai : une voiture volante a effectué un vol entre deux villes, distantes d’une centaine de kilomètres, pour la première fois, le 28 juin 2021.

La voiture a mis 35 min pour relier la ville de Nitra, en Slovaquie, à Bratislava, la capitale, soit moitié moins que le temps normalement requis. C’est surtout une prouesse technique : la voiture peut se transformer en un petit avion en cliquant simplement sur un bouton. Il faut moins de trois minutes pour que les ailes et la queue de la voiture se déplient, et qu’elle soit prête à voler.

« Une nouvelle ère »

Si c’était bien la première fois que la voiture reliait deux villes lors d’un même vol, Stefan Klein, son concepteur et le co-fondateur de Klein Vision, n’en est pas à son coup d’essai : c’était la 120e fois qu’il atterrissait avec la voiture à l’aéroport de Bratislava.

« La AirCar Prototype 1 est équipée d’un moteur BMW de 160 chevaux à hélice et d’un parachute », explique le communiqué de presse. La AirCar a déjà effectué «  plus de 40h de test dans les airs, dont des virages à 45 degrés, et des tests de stabilité ». Pour l’instant, la voiture a atteint l’altitude de 2 500 m et la vitesse de 190 km/h.

Le vol de la AirCar entre Nitra et Bratislava // Source : Klein Vision

La voiture peut également transporter 2 personnes, dans la limite de 200 kg. Contrairement aux drones et aux hélicoptères, la voiture ne peut pas décoller verticalement : elle a besoin d’une piste pour le décollage et l’atterrissage, comme les avions. «  Ce vol marque le début d’une nouvelle ère dans l’histoire des voitures. Il ouvre la voie à une nouvelle catégorie de transports. C’est le retour à la liberté des individus », veut croire Stefan Klein.

Et maintenant ?

Quand la voiture sera-t-elle disponible à la vente ? C’est la grande question. Pour l’instant, rien n’est sûr : la AirCar va devoir passer toute une batterie de tests avant de pouvoir être commercialisée. Et elle ne sera peut-être pas autorisée à la vente aux particuliers immédiatement : il faudra très certainement, en plus de posséder un permis B, avoir une licence de pilote.

Il faudra également ajouter à ça le cout, certainement prohibitif, d’une telle voiture. Klein Vision expliquait que le développement du prototype de la AirCar avait couté à peine moins de 2 millions d’euros. Klein Vision n’a pas commenté sur une éventuelle date de mise sur le marché, ni sur une homologation de la voiture.

Cela fait longtemps que la voiture volante est un rêve pour de très nombreuses entreprises. De grands noms du secteur automobile et aéronautique se sont penchés sur les voitures volantes ces dernières années, notamment Airbus, Rolls-Royce, ou encore le fondateur de Google. Uber qui travaillait aussi sur un projet de taxi volant a cependant abandonné cette idée.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo