L’IA de Microsoft est dans le déni. Selon elle, Windows 11 n’existerait pas malgré la fuite massive du système qui est intervenu il y a quelques jours. Un raté de l’IA qui permet d’éclaircir la stratégie de Microsoft avec Windows.

Le 15 juin 2021, une préversion de Windows 11 a fuité sur Internet. Le nouveau système d’exploitation de Microsoft regorge de petites retouches esthétiques et d’amélioration pratiques. Mais malgré cette fuite d’ampleur de ce nouvel OS qui devrait être présenté le 24 juin prochain, certains se murent dans le déni, réfutant l’existence même de ce système d’exploitation. Ou plutôt certaines, puisque c’est Cortana, l’intelligence artificielle de Microsoft, qui affirme « qu’il n’y aura pas de Windows 11 ».

La bourde a été remarquée par Tom Warren, un journaliste du site The Verge, qui a observé que quand on posait la question « est-ce que Windows 11 est réel ? » à l’IA de Microsoft, cette dernière répondait par la négative. Plus exactement, Cortana explique que « d’après Microsoft.com, il n’y aura pas de Windows 11. » La confiance inébranlable de Cortana sur le sujet est d’autant plus ironique que la question est posée via une machine tournant sous Windows 11. À noter que nous avons essayé de poser la même question à Cortana en France, mais cela ne fonctionne qu’avec la version anglaise.

Mais alors pourquoi le cerveau virtuel de Microsoft est-il si sûr de lui ? C’est parce que Cortana va chercher sa réponse sur les forums de Microsoft ou un post particulièrement bien référencé indique « qu’il n’y aura pas de Windows 11 », car avec Windows 10, Windows est devenu un « service ». Et puisque cette petite phrase est hébergée sur le site de Microsoft, cela lui prête une allure d’info sérieuse.

Mais en réalité, l’erreur de Cortana n’en est pas vraiment une.

 « La dernière version de Windows »

En 2015, un responsable de Windows affirmait que « Windows 10 serait la dernière version de Windows » et qu’il ne fallait donc probablement pas attendre un éventuel Windows 11. Pourtant Windows 11 est bel et bien là. Alors que s’est-il passé ?

Cortana
Les robots aussi ont le droit de se tromper, non ? // Source : Microsoft

Cette petite citation qui a rapidement fait le tour du web est en fait un abus de langage de la part de son auteur. En 2015, lors du déploiement officiel de Windows 10, Microsoft a pris un virage tactique qui consiste à ne plus sortir une nouvelle majeure de Windows tous les 4 – 5 ans, mais à déployer d’importantes mises à jour de façon régulière sur toutes les machines équipées de son OS. Un peu à la manière de ce que fait Apple avec macOS. Windows n’est donc plus un produit à acheter, mais un écosystème qui évolue perpétuellement. Un « service » en somme.

C’est pour évoquer cette idée-là que le responsable de Microsoft a qualifié Windows 10 de « dernière version de Windows ». Si quelques rumeurs ont du coup entretenu la possibilité que Windows ne change plus jamais d’appellation, Microsoft a manifestement jugé sa prochaine version assez importante pour mériter un nouveau nom.

Article publié initialement le 18 juin 2021 et mis à jour le 28 septembre 2021

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo