À partir du mercredi 9 juin, certains établissements recevant du public en intérieur pourront rouvrir. Mais ils seront obligés de vous demander de vous signaler, soit par un carnet de rappel manuscrit, soit un QR Code à scanner sur votre smartphone. Voici la liste des établissements concernés.

Les QR Codes vont bientôt faire partie du quotidien des Françaises et Français. À compter du mercredi 9 juin 2021, certains établissements qui accueillent du public en intérieur pourront rouvrir. C’est une grosse étape du déconfinement français, que les pouvoirs publics regardent d’un œil prudent. Au cours d’une conférence de presse donnée le 25 mai à laquelle Numerama a assisté, le ministère des PME-TPE a insisté sur l’obligation de mettre en place un maximum de garde-fous, car une nouvelle vague de maladie Covid-19 serait « catastrophique ».

C’est là qu’entrent en jeu les nouvelles mesures rendues obligatoires par le gouvernement, et qui conditionneront la réouverture de certains établissements. Depuis le 19 mai, seuls les lieux en extérieur (comme des restaurants et bars avec des terrasses) sont ouverts, sans que l’on ne demande aux visiteurs de se signaler. Les endroits qui accueilleront du public ou des clients dans des lieux fermés ne fonctionneront pas de la même manière. Pour avoir le droit d’y entrer et de consommer (ou participer à une activité sportive), il faudra que les Françaises et Français laissent une trace de leur passage :

Comme toute la population française ne dispose pas de smartphone (77 % des Français et Françaises en avaient un en 2019), il est obligatoire que chaque établissement propose une alternative au QR Code, en version papier.

Voici les établissements concernés par cette obligation de signalement des clients qui souhaitent entrer dans ces lieux fermés, tel qu’ils sont listés sur le site officiel du gouvernement.

Un bar en intérieur // Source : pxhere

Les établissements concernés par les carnets de rappel ou QR Code

  • Restaurant
  • Restauration rapide
  • Restauration collective
  • Restaurant d’un cinéma, salle de spectacle, théâtre, cirque, chapiteau, tente
  • Restaurant d’une salle des fêtes, salle polyvalente, de réunion, d’audition, de conférence
  • Restauration d’un village vacances, auberges collectives, résidences de tourisme, maisons familiales, villages résidentiels, terrains de camping et de caravaning, altitude, refuge
  • Débit de boisson
  • Discothèque
  • Salle en configuration debout (salles des fêtes, salles polyvalentes, cafés théâtres, salles de concert)
  • Conservatoire, école de danse
  • Piscine
  • Salle de sport
  • Sport en intérieur (foot, volley, badminton)
  • Thermalisme et thalassothérapie

Il est important de rappeler qu’il s’agit bien ici d’une obligation faite aux gérants des établissements concernés : ceux-ci sont contraints de vous demander de vous signaler, soit par écrit, soit en scannant le QR Code à l’entrée, sous peine de n’avoir pas le droit de vous servir.

Les lieux concernés peuvent, depuis ce 25 mai 2021, lire toute la documentation pour préparer ces QR Codes sur le site officiel de TousAntiCovid, et même déjà en générer pour voir comment cela fonctionne.

Une personne fait de l’escalade // Source : Pixabay

D’autres établissements sont-ils concernés par cette obligation ?

Seuls les établissements susmentionnés sont concernés par l’obligation de demander aux clients de donner leur numéro de téléphone (sur un carnet de rappel) ou de scanner leur QR Code. Toutefois, cela ne signifie pas que d’autres lieux ne peuvent pas proposer, en option, à leurs visiteurs et visiteuses d’utiliser aussi ce dispositif. C’est d’ailleurs ce que le ministère des TPE-PME a suggéré au cours de la conférence du 25 mai : « Il est recommandé de pouvoir utiliser ce dispositif dans les lieux où tout contact de plus de 15 minutes pourrait avoir lieu », a-t-il suggéré, faisant par exemple mention des musées.

Notre interlocuteur a même précisé que les gérants de casinos auraient récemment «  fait la demande » d’être considérés comme des lieux étant soumis à QR Code ou carnet de rappel.

En résumé, si des musées, par exemple, souhaitent afficher un QR Code à l’entrée, ils auront le droit de le faire, mais ils ne pourront en aucun cas obliger les visiteurs et visiteuses à le scanner. En revanche, les citoyens et citoyennes qui souhaitent le faire — afin de pouvoir recevoir une notification si quelqu’un a fréquenté le même lieu dans la même plage horaire et s’est signalé dans l’application — pourront utiliser les QR Codes ou les carnets de rappel.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo