Pour moins de 200 euros, JBL propose des écouteurs complets, avec plein de fonctionnalités. Ils sont globalement convaincants, mais il faudra ajuster le son.

Aujourd’hui, on peut affirmer qu’il y a du choix en matière d’écouteurs sans fil. On peut facilement s’y perdre face à la multiplication des modèles, qui se différencient sur les fonctionnalités. Avec les Live Pro+ TWS, JBL n’a pas fait dans la demi-mesure. Tout y est : de la réduction de bruit active à la recharge sans fil, en passant par l’application compagnon ultra complète.

Malgré tout, JBL a tenu à conserver un tarif doux. Les Live Pro+ TWS sont proposés à moins de 200 euros, ce qui peut en faire un rapport qualité/prix indéniable si toutes les cases sont correctement cochées. Après quelques jours d’utilisation, on ne déconseillera pas ces écouteurs. Mais il faudra quand même apprendre à ajuster leurs performances sonores pour en être pleinement satisfait.

Design pratique

Quand on sort les Live Pro+ TWS de leur packaging, on comprend vite d’où est venue l’inspiration des designers. Avec leur tige courte plutôt discrète, les écouteurs de JBL font indéniablement penser aux AirPods Pro d’Apple, sachant qu’ils répondent plus ou moins aux mêmes besoins. On n’en tiendra pas vraiment rigueur à l’entreprise, puisqu’il est logique de se référer aux meilleurs produits (pour mieux les concurrencer). En revanche, on aurait apprécié que la qualité de fabrication soit, elle aussi, à la hauteur. Les Live Pro+ TWS ne sont pas mal finis, mais le plastique noir — majoritairement mat — apparaît moins premium que du blanc brillant.

Les Live Pro+ TWS sont bien évidemment accompagnés d’un boîtier de recharge, lequel est très, très compact. Un excellent point pour un objet qui doit facilement être glissé dans une poche. En façade, on retrouve des témoins lumineux pour renseigner sur l’état de la batterie. C’est astucieux. On ne rencontrera aucun problème à ranger l’un et l’autre des écouteurs, qui sont attirés vers leur compartiment respectif par des petits aimants. Cette ergonomie a fait ses preuves sur le segment et on imagine qu’elle ne changera pas de sitôt.

Les écouteurs sont certifiés IPX4, ce qui les rend résistants à la transpiration. Ils n’auront dès lors aucun mal à encaisser une session de running ou un entraînement à la salle de sport.

Un écouteur JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

L’application complète

Les Live Pro+ TWS se configurent très rapidement. On les sort du boîtier, on les recherche dans les paramètres Bluetooth de son appareil mobile puis on termine la configuration sur l’application dédiée — baptisée My JBL Headphones. On peut choisir d’associer un assistant vocal, sachant que les écouteurs sont nativement compatibles avec Google Assistant et Amazon Alexa. C’est aussi depuis l’application qu’on peut régler la réduction de bruit et le mode Ambient Aware (transparent), voire accéder à un égaliseur.

À noter que la configuration comprend une étape d’ajustement des écouteurs, afin de savoir si on utilise les embouts adaptés à ses oreilles (plusieurs tailles disponibles). Ne soyez pas étonné de régler indépendamment l’oreille gauche et droite : la morphologie peut varier d’un côté à l’autre.

Boîtier des écouteurs JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Les deux écouteurs sont chacun équipés d’une petite zone tactile proposant quelques commandes, avec un léger retour sonore pour savoir si on a bien appuyé (un peu trop léger, d’ailleurs) :

Oreillette gauche Oreillette droite
Un « clic » Activer la réduction de bruit active / Passer en mode ambiant Lire / Mettre sur pause la musique
Deux « clics » Accepter un appel / Raccrocher / Activer le TalkThru Accepter un appel / Raccrocher / Passer à la chanson suivante
Trois « clics » Passer à la chanson précédente
Appui long Couper le microphone / Activer un assistant vocal / Rejeter un appel / Couper le microphone pendant un appel

Bon point : les Live Pro+ TWS se coupent seuls quand on retire l’un des écouteurs de l’oreille. Autre point positif : on peut personnaliser les commandes tactiles. Par exemple, on pourra choisir de gérer le volume d’écoute depuis l’une des oreillettes (ou les deux). En bref, les Live Pro+ TWS sont très polyvalents et offrent plusieurs options pour les ajuster à ses préférences.

Intérieur d’un écouteur JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Des écouteurs qui se font oublier

Une fois que vous avez choisi les deux embouts qui conviendront le mieux à vos oreilles, vous ne trouverez jamais les Live Pro+ TWS inconfortables. Ils ont même tendance à se faire facilement oublier, en plus de leur capacité à s’insérer naturellement dans chaque oreille. On ne ressent aucune pression à l’intérieur, ce qui préfigure de longues sessions d’écoute sans crainte d’être gêné. Quand on appuie sur l’un des deux écouteurs pour activer une commande, on ne sent rien non plus.

En outre, les Live Pro+ TWS tiennent plutôt très bien et parviennent à rester en place quand on secoue — un peu — la tête. On a testé : il est possible de courir avec sans avoir peur de les faire tomber, ce qui n’est pas toujours le cas avec des écouteurs sans fil dépourvus d’un maintien qui fait le tour de l’oreille.

Aide pour choisir les bons embouts pour les écouteurs JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Tout pour la réduction de bruit

La réduction de bruit est devenue une fonctionnalité phare sur le segment des écouteurs sans fil. Elle permet de mieux s’immerger dans ses playlists, en coupant au mieux les bruits parasites. Sur un format aussi petit, on ne peut pas espérer des performances inouïes, quand bien même certains acteurs du marché parviennent à faire des miracles (Apple, Sony et Bose).

Du côté de JBL, on commencera par louer l’approche orientée sur l’usage. Plutôt qu’une puissance à moduler par palier, le constructeur propose trois réductions de bruit : mode quotidien (par défaut), mode voyage (pour les trajets bruyants) et mode actif (pour garder un peu de contrôle sur l’environnement). Si les différences entre les trois options sont difficiles à cerner, les Live Pro+ TWS  s’en sortent bien dans le travail d’atténuation. On gagne vraiment en immersion. On sera en revanche un peu moins élogieux avec le mode Smart Ambient, qui a tendance à trop amplifier les sons — ce qui donne un rendu un peu artificiel.

La réduction de bruit active s’avère surtout essentielle pour améliorer copieusement l’écoute. Sans elle, les Live Pro+ TWS sonnent beaucoup trop creux, en raison de médiums très étouffés. JBL a beau vanter un « son signature », force est de constater qu’il manque vraiment de naturel et d’équilibre pour convaincre, avec une emphase un peu trop marquée sur les graves au détriment du reste. Les voix s’en retrouvent écrasées, tandis que les instruments sont comme paralysés. Sans la réduction de bruit, on dirait qu’un couvercle est posé sur la musique et c’est désagréable.

Décevant de prime abord, les Live Pro+ TWS proposent fort heureusement un égaliseur, avec une courbe qu’on peut ajuster selon ses préférences. Il est même possible de créer plusieurs profils en fonction des genres. L’égaliseur et la réduction de bruit viennent finalement sauver la mise des écouteurs, qui ne convaincront personne sans ces deux fonctionnalités clés.

Égaliseur des écouteurs JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

La charge sans fil appréciée

24 heures en tout : voilà la promesse d’autonomie totale de JBL pour ses écouteurs, capables de tenir 6 heures en une seule charge. Les performances varient en réalité entre 6 et 7 heures, en fonction de l’utilisation de la réduction de bruit active (on consomme moins d’énergie quand elle est désactivée). Le boîtier fait le plein via un port USB-C ou via la charge sans fil (station Qi vendue séparément).

Témoin lumineux sur le boîtier des écouteurs JBL Live Pro+ TWS // Source : Maxime Claudel pour Numerama

En bref

JBL Live Pro+ TWS

Note indicative : 4/5

Les Live Pro+ TWS sont loin d’être des mauvais écouteurs. Ils se révèlent tout à la fois polyvalents et très complets du côté des fonctionnalités embarquées. La réduction de bruit active est satisfaisante, pour le format, et l’application donne accès à des options de personnalisation bienvenues.

En revanche, il faudra apprendre à corriger soi-même le rendu sonore, très décevant quand la réduction de bruit n’est pas activée. JBL a beau promettre un son signature, on se retrouve à l’arrivée avec un rendu qui a besoin de quelques artifices pour être appréciable.

Top

  • Confortable
  • Bonne réduction de bruit
  • Application bien complète

Bof

  • Rendu sonore sans réglage ni réduction
  • Application un peu trop essentielle
  • Design un tantinet quelconque

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo