Après l'application IDF Mobilités, c'est au tour de celle de la RATP de s'ouvrir à la recharge Navigo sur iOS, via la communication NFC.

Il y a du nouveau dans l’application mobile de la RATP sur iOS. Depuis le 23 février, une nouvelle mise à jour est proposée au public, qui centralise davantage les différents services proposés par les transports en commun à Paris et en Île-de-France. En effet, la recharge du pass Navigo directement depuis l’iPhone est permise avec cette application, ce qui sera plus pratique pour nombre d’usagers.

Auparavant, la recharge du pass Navigo via l’iPhone était déjà possible depuis peu, mais il fallait passer par une autre application, celle d’Île-de-France Mobilités (ex-Via Navigo). Ce service est possible à condition d’avoir iOS 13 comme système d’exploitation et un iPhone supérieur ou égal à l’iPhone 7, qui a été lancé en 2017. Il est à noter que les iPhone XR et XS ne sont pas encore compatibles, mais qu’ils devraient l’être prochainement.

En tout, cinq générations d’iPhone sont éligibles, ainsi que leurs diverses déclinaisons.

Un pass Navigo. // Source : Photo Numerama

Une application plus répandue chez les voyageurs

Néanmoins, l’application mobile de la RATP sur iOS s’avère plus utilisée que celle d’IDF Mobilités, dont le nom est moins évident. La mise à jour de cette autre application permet concrètement d’apporter un service là où se trouvent davantage de voyageurs, ce qui ajoute du confort dans l’utilisation en évitant de les obliger à devoir jongler entre divers logiciels pour avoir la palette complète des services.

Le rechargement du pass Navigo par l’application mobile est enfantin : dans la rubrique « Titres », posez au dos de l’iPhone le pass pour afficher les titres disponibles à l’achat. Il suffit ensuite de choisir celui qui convient, de procéder au paiement, de recharger le ticket de transport en le reposent encore une fois sur le verso de l’iPhone. Sont concernés les forfaits Navigo (mois, semaine, jour et jeune).

Un service de recharge similaire existe sur Android, si le smartphone bénéficie de tout l’équipement nécessaire pour des communications en champ proche (NFC). Il faut que le smartphone soit équipé de la branche 6 ou plus du système d’exploitation, ce qui dans les faits concerne une majorité de mobiles. Par contre, à la différence de l’iPhone, des modèles Android peuvent aussi servir de titre de transport.

Il ne reste désormais plus qu’à souhaiter que ces services gagnent en popularité, ce qui n’est de toute évidence par encore le cas. En effet, les files d’attente étaient encore bien longues devant les guichets de la RATP en ce début du mois de mars.

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo