Twitter a sur les rails une option de sécurité qui tiendra automatiquement à l'écart les comptes qui semblent s'attaquer violemment à un de vos tweets. Son nom ? Safety Mode.

L’avenir de Twitter s’est un peu dévoilé, jeudi 25 février, à l’occasion du Virtual Analyst Day. Ce qui retiendra surtout l’attention, c’est la fonctionnalité Super Follow, qui permettra aux internautes de prendre des abonnements payants auprès d’autres membres du réseau social pour accéder à du contenu exclusif — une sorte de Patreon-like, en somme, mais à la sauce du site de micro-blogging.

Mais la plateforme a évoqué d’autres services, dont certaines étaient déjà connues

  • Birdwatch, qui consiste à lutter collectivement contre la désinformation en nuançant des tweets contestables,
  • Revue, qui est une plateforme de publication de newsletters,
  • Spaces, pour concurrencer Clubhouse,
  • Community, pour avoir des groupes comme Facebook,
  • ou encore Identity, pour mieux identifier certains comptes.

Un Safety Mode pour tenir à distance les réactions hostiles

Il y a également une autre fonctionnalité qui est au programme, cette fois sur le front de la sécurité des personnes. Intitulée Safety Mode, cette option, qui figurera dans les réglages du site, consistera à rejeter pro-activement des interactions indésirables sur le site communautaire. Les détails sont encore minces, mais deux captures d’écran partagées par la société donnent une petite idée de son rôle.

Safety Mode Twitter
Un aperçu du Safety Mode qu’imagine Twitter.

« Nous explorons des outils plus intelligents pour aider de manière proactive à protéger les gens des interactions non désirées », décrit la société. Par outil intelligent, Twitter évoque le recours à des algorithmes pour détecter ce qui pourrait s’apparenter à du harcèlement, un raid numérique, des insultes ou des propos haineux. Avec, évidemment, toutes les limites qu’un système automatisé peut avoir en la matière.

« Votre tweet reçoit une attention négative »

Les visuels mis en avant par Twitter suggèrent que la plateforme pourrait au préalable prévenir l’internaute qu’un tweet qu’il a publié génère une interaction inhabituelle, et de toute évidence hostile — « votre tweet reçoit une attention négative », selon la formule utilisée par la société. Une alerte directement sur l’écran de verrouillage du téléphone pourrait apparaître.

On devine que l’internaute ciblé par cette déferlante pourra alors être dirigé directement sur la page du Safety Mode, afin de l’activer immédiatement. Quand c’est le cas, les autres comptes détectés par Twitter seront empêchés d’interagir avec la victime pendant une semaine, et selon les cas de figure, des mises sous silence ou des blocages par le compte pris pour cible sont prévus.

Twitter précise également que sous Safety Mode, les réponses de ces autres comptes au tweet initial verront aussi leur visibilité être réduite sur la plateforme. Il est enfin prévu de permettre de passer en revue les comptes qui ont été repérés. Cette dernière possibilité, probablement optionnelle, pourrait permettre de sortir certains comptes du radar, s’ils ont été identifiés à tort comme problématiques.

Twitter n’a pas indiqué à quelle date le Safety Mode sera disponible.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo