En 2021, Numerama va évoluer et nous tenions à vous présenter les résultats du sondage que nous avions lancé pour connaître vos envies et vos attentes sur ce projet. L'occasion, également, de vous montrer quelques maquettes.

En octobre 2020, nous annoncions le lancement d’un grand projet pour Numerama en 2021. Refonte, restructuration, mise en avant de la ligne éditoriale conçue depuis 2015 avec une équipe renforcée, place des nouveaux formats, rafraîchissement de l’identité… autant de thèmes et de projets qui allaient nous occuper plusieurs mois. À cet article programmatique, nous avions attaché un formulaire pour vous donner la parole.

Comme nos lectrices et nos lecteurs sont au cœur de notre projet éditorial, cela nous semblait évident de les consulter pour cerner les évolutions du site. D’autant que l’on savait que les lectrices et lecteurs qui répondraient à un tel questionnaire seraient des personnes attachées à notre média, donnant de leur temps pour nous aider tout en espérant avoir en retour un site qui leur correspond.

Depuis décembre, ces résultats et de nombreux ateliers nous ont beaucoup occupés. Il est temps aujourd’hui de vous dévoiler le bilan de ce sondage et les réponses que nous allons apporter aux différentes problématiques posées.

L’information

Si l’on évoque les formats, nous sommes fières et fiers que vous ayez identifié ce qui fait notre force éditoriale : l’enquête, l’analyse, le pas de côté au niveau des angles. Nous ne sommes pas surpris que ce sondage montre un paradoxe bien connu des médias en ligne : les articles froids, qui statistiquement plaisent beaucoup et sont énormément lus, ne sont pas ceux pour lesquels le média est identifié. Ces réponses ont donc de quoi nous rassurer sur notre mix éditorial.

Côté rubrique, le constat est similaire : aucune des rubriques que nous traitons n’est mise de côté. 20 % des sondé·es pour la rubrique ayant reçu le moins de suffrages est déjà un excellent chiffre — un lectorat qui n’est pas anecdotique. On remarque également que notre traitement des sciences, très renforcé en 2019 et en 2020, a séduit notre lectorat.

Des constats qui vont nous permettre de concevoir nos nouvelles pages en ayant en tête, à chaque fois, la fonction qu’elle serve : une enquête n’a pas à avoir la même structure qu’un article froid, une breaking news ou un reportage. Aujourd’hui, tout est trop similaire sur Numerama. Demain, la maquette de ces formats sera individualisée.

La présentation de l’information

Un constat ressort de la forme de notre site, dans les statistiques et dans les commentaires : Numerama est déjà un média à la présentation plutôt claire. C’est pourquoi nous avons pris la décision, pour la prochaine version du site, de ne pas tout chambouler. Dans nos maquettes, nos garderons ces éléments structurants dans le corps de nos articles, des images et illustrations en grande taille et une typographie particulièrement accessible, pensée pour le web et les formats mobiles.

Nous allons en revanche vous écouter et accentuer les éléments permettant d’identifier un type de format ou des informations que vous pourriez encore manquer aujourd’hui. Nous pensions par exemple que la ou les sources de nos articles, que nous citons systématiquement dans le corps du texte (et au début de l’article), étaient repérables et identifiées : peut-être mériteraient-elles en fait un espace à elles à la fin de l’article, comme de nombreux sites le font ou une identification plus concrète d’un lien externe.

La vidéo à Numerama

Numerama est un média multimédia. Et vous ne le savez pas. Globalement, nous prenons acte de cette remarque : la vidéo, qui est aussi importante pour nous que le texte, est un format que peu de lectrices et de lecteurs connaissent. Que ce soit sur YouTube, Twitter, Facebook… ou TikTok.

Pour clarifier notre offre principale de formats vidéo, nous avons réuni mi-janvier nos deux chaînes YouTube : nos tests et vidéos mobilité urbaine sont désormais sur une playlist de notre chaîne YouTube principale. Mais dans le Numerama que nous construisons, nous allons faire beaucoup plus : une page dédiée à la vidéo sera accessible dès le header, regroupant toutes nos productions, et ces sujets vidéo se retrouveront également, dans leur contexte, sur des pages du site (catégories, tags, accueil, etc.).

En bref, la vidéo ne sera plus seulement un univers accessible sur YouTube et les réseaux sociaux, mais aussi une section entière sur le site.

Votre manière de lire l’information

Depuis 2015, nous répétons à qui nous demande une « application mobile » que nous préférons rendre l’expérience sur le site mobile extrêmement confortable avant de penser à ça. Et vos réponses à la question sur votre consultation de l’information en ligne confirment notre intuition. Mais nous allons néanmoins faire évoluer le site de deux manières.

La première, c’est d’utiliser toutes les nouvelles ressources à notre disposition pour faire approcher le site mobile d’une navigation application. Le site mobile de L’Équipe, par exemple, est très inspirant à ce niveau.

La deuxième, c’est, peut-être, après tout, d’envisager la sortie d’une application mobile native. Tout à la fois pour correspondre à l’usage des 25 % de lectrices et de lecteurs qui apprécient cela et pour convaincre les 75 % restants qu’elle a un intérêt par rapport à la navigation mobile. Reste à imaginer cet intérêt : un relai enrichi et éditorialisé, pour nous, n’en a pas — nous sommes bien plus heureux du résultat en nous référençant chez des spécialistes comme Upday ou Google News. Dès lors, nous allons devoir penser à un concept d’application média avant de penser Numerama en application. Nous n’avons pas encore exploré cette piste et n’avons donc pas encore d’éléments à vous partager.

Numerama premium

Nous l’avons dit et nous maintiendrons cette ligne idéologique : le premium sur Numerama ne fermera pas l’accès à l’information. Nous ne pouvons pas concevoir que l’offre médiatique de qualité en France soit entièrement sous paywall — l’enjeu d’un accès à l’information pour toutes et tous est très fort, surtout dans des périodes où la désinformation prend de l’ampleur. Mais cela ne nous empêche pas d’imaginer un abonnement pour Numerama — et votre avis rejoint nos réflexions.

Payer pour enlever la publicité — notre principale source de revenus — est une volonté tout à fait légitime. Tout comme l’idée d’un soutien militant, pour garantir un peu plus notre indépendance. Nous concevons en effet ce premium comme un pilier de revenus en échange de services et d’avantages, qui nous permettra d’enrichir notre modèle d’affaires — nous sommes convaincu·es qu’un média doit être financièrement sain pour se développer sereinement.

Au rang du tarif, il faut admettre que la question a fait une erreur méthodologique assez lourde : ne pas proposer de choix indiquant « 0 € » ou « je ne veux pas d’un premium ». Il faut donc considérer que la grande masse de sondé·es ayant voté « entre 1 et 3 € » comprend aussi des personnes qui ne souhaitent pas payer. Le montant au choix de l’abonné ou l’abonnée est en revanche une notion qui séduit une minorité suffisamment représentative pour être vraiment étudiée dans notre construction de cette offre « club ».

Nos avancées

Nous souhaitons profiter de ce point d’étape pour vous présenter quelques maquettes en cours de construction — comme nous avons profité de notre bilan de fin d’année pour vous présenter notre nouveau logo. Ces maquettes ne sont pas définitives, concernent exclusivement les versions pour ordinateur. Celles sur mobile, les plus lues, demandent plus de temps et d’attention aux détails et aux interactions.

  • La page catégorie
Maquette des nouvelles pages catégorie. Ici, la science, avec une version avancée du header bien plus informative qu’aujourd’hui. On note une hiérarchie de l’information plus marquée : l’important récent, l’essentiel plus froid et le flux. // Source : Claire Braikeh pour Numerama
La poursuite de la page nous permet de mettre en avant nos vidéos et de faire découvrir les articles par d’autres informations que leur titre ou leur chapeau : on peut voir des citations de l’article en exergue ou des graphiques. // Source : Claire Braikeh pour Numerama
  • La page article
La page article change de style, mais garde une forte lisibilité dans le corps du texte, avec des éléments typo et mise en page bien mis en avant. // Source : Claire Braikeh pour Numerama

 

L’iconographie pourra être plus variée et mieux intégrée à la direction artistique. La poursuite de lecture permet de rappeler l’existence d’un club premium et ses avantages. // Source : Claire Braikeh pour Numerama

Après avoir figé la nouvelle structure du site, nous nous concentrerons fin février 2021 sur l’intégration des maquettes les plus avancées et la poursuite de nos travaux sur les pages qui restent à créer.

Vous souhaitez participer à la bêta fermée de la prochaine version de Numerama et accéder en avant-première à toutes les nouvelles fonctionnalités ? N’hésitez pas à nous laisser votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous (ou ici), nous vous contacterons avec des accès quand nous aurons suffisamment avancé pour faire tester ce nouveau site !

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo