LG a présenté une énième technologie d'écran OLED. Plate, la dalle peut se courber pour renforcer l'immersion dans les jeux vidéo.

Il y a quelques années, on pouvait acquérir un téléviseur incurvé. À l’instar de la compatibilité avec la 3D, cet argument a été abandonné en raison d’un défaut évident : l’image légèrement déformée quand on n’est pas pile au centre, pour un apport négligeable (plus on s’éloigne, plus le gain immersif est nul). Aujourd’hui, on trouve encore des écrans incurvés, mais pour le marché du PC. À l’occasion du CES 2020, LG prouve qu’il continue de croire en cette technologie. Dans un communiqué publié le 4 janvier, on découvre sa dernière innovation en la matière : un écran OLED qui peut tout à la fois être plat ou incurvé.

Comme toute nouvelle technologie qui fait pour le moment office de démonstration, cet écran a un nom compliqué : Bendable Cinematic Sound OLED, ou CSO pour les intimes. Pour LG, l’idée serait d’offrir le meilleur des deux mondes : une surface d’affichage parfaitement plate pour les films et séries et une courbure jusqu’à 1000R (rayon de 1 000 millimètres) pensée pour renforcer l’immersion dans les jeux vidéo en épousant la courbure naturelle du champ de vision humain. L’intérêt d’un écran incurvé serait alors « d’offrir une distance de visionnage uniforme entre le centre et les bords ». 

Téléviseur LG qui peut se courber // Source : LG

LG invente l’écran OLED qui se courbe

La multinationale coréenne vise clairement les joueurs et joueuses avec cet écran ultra fin, allant jusqu’à évoquer « le meilleur environnement de jeu pour les joueurs ». La fiche technique réunit quelques caractéristiques qui plairont à la cible exigeante : temps de réponse de 0,1 milliseconde, taux de rafraîchissement de 120 Hz et taux de rafraîchissement variable allant de 40 à 120 Hz. Pour le moment, LG ne présente qu’une diagonale de 48 pouces, une taille qui correspond aux plus petits téléviseurs OLED disponibles actuellement sur le marché. Elle permet de se rapprocher de l’écran, pour mieux profiter de la courbure.

Pour le son, LG préfère faire vibrer la dalle plutôt que de s’appuyer sur des haut-parleurs — un procédé qui rappelle la technologie Acoustic Surface de Sony. Là encore, l’objectif est de renforcer l’immersion grâce à des effets sonores mieux dirigés (exemple : l’impression qu’une phrase sort vraiment de la bouche du personnage qui la prononce). En résumé, ce Bendable Cinematic Sound OLED est un concentré de savoir-faire à la pointe. Il s’agit pour l’heure d’un prototype, susceptible de devenir un produit grand public dans quelques mois. Ce fut par exemple le cas pour le téléviseur enroulable de LG.

On rappelle que LG montrera aussi des téléviseurs QNED à l’occasion du CES 2021. Ces références associent une dalle LCD à des milliers de petites LED pour améliorer le rétroéclairage.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo