Google a levé le voile sur son nouveau Chromecast, qui introduit la nouvelle interface Google TV. Il s'agit surtout d'une vraie box TV.

C’est officiel : Google a désormais son Apple TV. À l’occasion d’une conférence diffusée le 30 septembre, la firme de Mountain View a levé le voile sur un nouveau Chromecast. Comme le laissaient présager des indiscrétions crédibles datant de juin dernier, le dongle a bien changé. Il n’est plus un simple moyen de diffuser des contenus vers un téléviseur depuis un smartphone, mais une box TV reposant sur un système d’exploitation.

Ce Chromecast est d’ailleurs l’occasion pour Google de lancer l’interface Google TV, évolution d’Android TV. Le Chromecast sera le premier produit à profiter de cette refonte, en attendant d’autres appareils compatibles (les téléviseurs Sony, par exemple). Google voit assurément cet objet comme un moyen d’introduire Google TV au sein d’un maximum de foyers, avec un prix doux (69,99 euros). Trois finitions seront proposées — Aurore, Neige et Ciel — et le lancement est prévu pour la mi-octobre.

L’interface Google TV // Source : Google

Le nouveau Chromecast est une Apple TV

Si le Chromecast ne repose plus sur la même philosophie, il reste un petit objet facile à dissimuler derrière un téléviseur. Google veut qu’il soit simple à utiliser, sachant qu’il donne accès à une banque de plus de 6 500 applications (depuis le Play Store). On retrouve bien évidemment les essentielles, comme MyCanal, Netflix, Amazon Prime Video ou encore Disney+. En tout, Google promet plus de 700 000 films et épisodes de séries. Le Chromecast est compatible avec les technologies du moment : affichage en 4K à 60 fps, HDR (HDR10 et Dolby Vision) et format audio en 3D pour plus d’immersion (Dolby Atmos).

Autre preuve que le Chromecast peut s’apparenter à une box TV : il est livré avec une petite télécommande. Elle aide à la navigation dans l’interface et se dote d’un bouton permettant de solliciter Google Assistant pour le pilotage à la voix (grâce à un micro intégré). On retrouve aussi des touches servant de raccourcis vers YouTube et Netflix ou des moyens de contrôler son téléviseur (alimentation, sources). Elle fait penser à la Siri Remote de l’Apple TV, avec un assistant vocal beaucoup plus évolué (et intéressant à utiliser).

Le nouveau Google Chromecast // Source : Google

À en juger par les images partagées par Google, l’interface Google TV met l’accent sur les recommandations basées sur les abonnements dont on dispose et les précédents programmes visionnés. Google est persuadé qu’il est aujourd’hui compliqué de faire un choix (700 000 contenus…) et Google TV entend mieux aider l’utilisateur. Si jamais vous ne voulez pas faire confiance à un algorithme, il reste les onglets classiques situés dans un bandeau en haut : recherche, direct, films, séries, applications et bibliothèque. En dessous, on retrouve plusieurs carrousels de contenus ou d’applications, avec un design moins austère qu’Android TV.

En revanche, figurez-vous que le Chromecast n’est pas compatible avec… Stadia, le service de cloud gaming de Google. La prise en charge devrait être intégrée plus tard, même s’il existe déjà des astuces pour le faire fonctionner.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo