Attendue pour mai, la première bêta d'Android 11 est repoussée d'un mois du fait de la crise sanitaire. À la place, l'entreprise américaine annonce la sortie d'une nouvelle préversion.

Android 11 a commencé à pointer le bout de son nez début 2020, avec la publication en février d’une préversion destinée aux développeurs. L’occasion de découvrir quelles vont être ses principales fonctionnalités : enregistrement de l’écran, mode avion amélioré ou encore les autorisations provisoires accordées aux applications. Mais depuis la pandémie s’est déclarée et le télétravail s’est imposé.

Or, ce n’est pas sans conséquence sur le calendrier de développement du système d’exploitation mobile. Ou même sur les activités publiques de l’entreprise américaine. La preuve : Google a d’abord annulé sa conférence I/O 2020, qui devait se tenir du 12 au 14 mai, mais aussi la version en ligne qui a été envisagée pendant un temps. C’est à cette occasion que la première bêta d’Android 11 devait être montrée.

Google temporise : la première bêta d’Android 11 ne sortira qu’en juin, au lieu du mois de mai. // Source : Louise Audry pour Numerama

Android 11 reste prévu pour le troisième trimestre 2020

En fin de compte, le mois de mai sera l’occasion de proposer une nouvelle préversion de l’OS. Comme le signale Frandroid, l’équipe de développement a décidé de retarder d’un mois l’arrivée de la première bêta d’Android 11 et de proposer à la place une quatrième « developer preview ». Cela a pour effet de décaler toute la suite du planning, afin de tenir compte de cette version intermédiaire imprévue.

La bêta 1, prévue en mai, sera donc proposée en juin. La bêta 2 est reportée au mois de juillet et la bêta 3 est attendue pour août au plus tôt. Quant à la sortie de la version finale, c’est-à-dire celle qui sera poussée en direction du public, elle aura lieu pendant le troisième trimestre, à une date encore indéterminée. Ce léger contretemps n’aura donc a priori pas d’incidence en bout de course.

Pour Google, la sortie d’une préversion supplémentaire doit être vue comme une bonne opportunité pour les développeurs d’apporter les ultimes touches à leur application et s’assurer de sa compatibilité avec ce nouvel environnement. En effet, cette « developer preview » constitue une marche intermédiaire bienvenue avant de basculer sur la phase bêta, où le code commencera à être figé.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo