Des applications appelées Stop Covid apparaissent dans les App Store et Google Play Store, mais il ne s'agit pas des outils développés par le gouvernement français.

« Vous pouvez mettre une langue qu’on peut comprendre ? » Dans les commentaires de l’application Stop Covid dans le Google Play Store, on trouve des messages de Français en plein doute. Dans l’App Store, d’autres utilisateurs basculent dans l’injonction : «  Traduisez-la en français ! » Il n’y a pourtant pas de raison que cette app existe dans la langue de Molière : il s’agit d’un outil développé par le ministère de la Santé… géorgien. Il est pourtant de plus en plus consulté par des internautes français.

« Nous pensons qu’il s’agit d’un malentendu »

Dans les commentaires, le créateur de l’app essaie de clarifier les choses : «  Nous pensons qu’il s’agit d’un malentendu. Cette application est destinée à la Géorgie, donc elle est disponible en géorgien et en anglais. » Demandant au passage aux utilisateurs français frustrés s’ils peuvent changer la note qu’ils ont déposée sur le Google Play Store (car évidemment, plusieurs internautes frustrés ont attribué une piètre notation à l’app).

Capture d’écran de l’App store dans l’app StopCovid géorgienne

Malgré ces clarifications, cela n’a pas empêché le Stop Covid géorgien de se retrouver numéro 4 des tendances du Play Store dans la catégorie santé, et numéro 2 de l’App Store dans la catégorie des apps gratuites de médecine, juste derrière Doctolib, ce 29 avril, comme nous avons pu le constater.

Capture d’écran des apps gratuites dans la catégorie Médecine / 29 avril 2020

Le nom Stop Covid n’a pas été réservé uniquement par le gouvernement français : rien n’empêchait d’autres États de l’utiliser, et de sortir une application avant la France. Lorsque l’on tape les mots clés « StopCovid » dans la barre de recherche de l’App Store ou du Google Play Store, on trouve d’ailleurs d’autres applications qui ont un nom similaire comme Stop Covid19 Cat, qui est un logiciel catalan.

D’un point de vue technologique, il convient de relever que la solution géorgienne demande beaucoup plus d’accès à vos informations que celle envisagée par la France pour son app de traçage des contacts des malades du coronavirus (qui est encore très floue), comme les données de géolocalisation en temps réel des utilisateurs, en plus de l’accès au Bluetooth.

Dans son rapport consultatif rendu le 24 avril, le Conseil national du Numérique (CNNum) suggérait qu’il serait bon de remplacer le nom de l’éventuel outil de traçage dont veut s’équiper la France par AlerteCovid, qui serait moins porteur de «  fausses promesses ». Le mot aurait également l’avantage d’être en français, ce qui limiterait les risques qu’il soit utilisé avec cette orthographe dans d’autres pays.

Comment vérifier la provenance d’une application

Pour vous assurer de la fiabilité d’une application lorsque vous parcourez les magasins d’applications de votre smartphone, nous vous conseillons de toujours vérifier quelques informations sur sa page de présentation :

  • Le nom de l’organisation ou personne qui la développé l’app (pour Stop Covid, il est écrit dès le début qu’il s’agit du ministère géorgien) ;
  • Regardez la note donnée par les autres utilisateurs ; si celle-ci est basse ou qu’il y a un nombre important de 1/5 ou 2/5, passez à la troisième étape ;
  • Allez lire les commentaires ; si vous vous posez des questions, il y a fort à parier que d’autres les aient posées avant vous.

Partager sur les réseaux sociaux