Mozilla a mis en ligne le 7 avril une nouvelle version de son navigateur web, Firefox 75. Deux évolutions sont à noter.

Mozilla l’avait dit en septembre 2019 : les futures versions de Firefox vont sortir plus vite dorénavant, quitte à alléger le contenu de chaque grande mise à jour. Cela s’illustre avec la sortie de Firefox 75, le 7 avril 2020, quatre semaines à peine après Firefox 74 — alors que ce pouvait être le double par le passé. Dès lors, la liste des nouveautés est courte. Mais est-ce pour autant qu’il n’y a rien à en dire ?

Deux points méritent quand même d’être signalés.

Barre de recherche revue…

Le premier est la refonte de la barre de recherche, qui sert d’ordinaire à afficher l’adresse du site sur lequel l’internaute se trouve ou à dénicher une information. Elle bénéficie d’un relookage, avec des dimensions qui s’agrandissent quand on clique à l’intérieur. Sur le plan visuel, tout est regroupé dans un rectangle et les icônes des moteurs de recherche (Google et les alternatives) sont réagencées.

Cette nouvelle barre de recherche se veut plus pratique à l’usage, en réduisant autant que possible la frappe au clavier grâce à des suggestions ou la mise en avant de raccourcis vers les moteurs de recherche présents dans Firefox. La taille du rectangle a aussi été réduite de façon à mieux correspondre à la taille des écrans de petite taille — auparavant, cette zone était beaucoup plus large.

Flatpack
Firefox 75 entend aussi simplifier l’installation sur Linux, via le paquet universel Flatpack. // Source : Flatpack

… et simplification de l’installation sur Linux

L’autre changement à relever concerne Linux, avec la disponibilité de Firefox dans un format universel, appelé Flatpak. Des applications de premier plan s’en servent déjà (Spotify, Steam, Gimp, Telegram, Slack, etc.). Son principal intérêt est de faciliter l’installation d’un logiciel sur une distribution. Flatpack marche avec 22 d’entre elles, dont Ubuntu, Fedora, Mint, OpenSUSE ou Debian.

D’autres modifications accompagnent Firefox 75, mais elles s’adressent davantage aux développeurs et au monde de l’entreprise, ou sont relativement techniques et se trouvent plutôt sous le capot que devant les yeux du public. Le détail peut être consulté dans ces notes de mise à jour. Firefox 75 résout également sept failles de sécurité : trois de niveau modéré, quatre de niveau critique.

Partager sur les réseaux sociaux