Realme, marque appartenant au groupe derrière Oppo et OnePlus, a annoncé des écouteurs sans fil. Ils ressemblent étrangement à des AirPods d'Apple.

Realme a officialisé ses écouteurs sans fil façon AirPods et, devinez quoi, ils ressemblent… à… des… AirPods. La marque chinoise appartenant au groupe Oppo / OnePlus n’a pas voulu prendre de risque avec ses Buds Air, annoncés pour le moment en Inde pour une cinquantaine d’euros. Ils se distinguent quand même sur un point : ils sont disponibles en trois coloris (blanc, jaune et noir). Comme les contrefaçons classiques, dropshippées dans nos contrées.

Rien qu’en termes de design, nous sommes clairement dans la copie, moins dans l’inspiration. Si on peut comprendre que les AirPods donnent envie à des constructeurs de se lancer sur un segment de plus en plus bondé et plébiscité, force est de reconnaître que Realme n’apporte rien. Ou plutôt si : un mode « gaming  ».

Realme Buds Air // Source : Realme

Des AirPods pas si Real

Comme les AirPods, les Buds Air sont des écouteurs avec une structure semi-ouverte, moins intrusive que celle des intra (contrairement aux AirPods Pro). Realme met en avant son travail effectué sur la latence, annoncée comme très réduite grâce à une puce maison R1 et à l’utilisation du Bluetooth 5.0. Il y a même un mode jeu vidéo pour la baisser encore plus lors des parties de Fortnite (120 ms). Ils disposent par ailleurs d’un détecteur qui coupe la musique quand on retire l’une des deux oreillettes.

On retrouve enfin une zone tactile pour autoriser quelques commandes physiques :

  • Double tap : répondre à un appel/gérer la lecture ;
  • Triple tap : passer à la chanson suivante ;
  • Appui long d’un côté : activer Google Assistant/décliner un appel ;
  • Appui long des deux côtés : activer/désactiver le mode Gaming.
Realme Buds Air // Source : Realme

Les Buds Air sont livrés dans un boîtier compatible avec la charge sans fil — un argument — et promettant une autonomie pouvant grimper jusqu’à 17 heures. Les écouteurs ne tiendront pas plus de 3 heures en une seule charge, ce qui paraît peu quand on les compare aux autres solutions du marché (4 à 5 heures minimum, sachant que les meilleurs grimpent à 10).

Il paraît que ces Buds Air sont capables de s’appairer en un seul clic, ce qui veut dire sans passer par les paramètres Bluetooth du téléphone. On demande à voir.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo