Les premiers tests de Stadia ont été publiés par la presse internationale et même si la Founder's Edition a pris du retard, il n'est plus possible d'annuler votre précommande.

Le 18 novembre, Numerama publiait ses premières impressions sur Stadia, après une petite semaine d’essais en tous genres (dans un cadre très propice, vu que seuls quelques journalistes étaient sur les serveurs). Le 19 novembre, nous avons voulu prendre notre recommandation au pied de la lettre : cela ne sert à rien de payer pour Stadia à l’heure actuelle. Google a lancé un vaste programme de bêta pour son service de cloud gaming et l’a fait passer pour le lancement d’un produit officiel, fini maîtrisé. En tant que passionnés de nouvelles technologies, nous trouvons la prouesse particulièrement remarquable. Mais cela ne signifie pas qu’elle mérite quelques euros.

Le SAV de Stadia // Source : Numerama

Problème : ce n’est plus possible d’annuler ces précommandes.

L’un des soucis rencontrés par Google pour ce lancement est le décalage des envois des précommandes. Elles devaient arriver le 19, jour de lancement du service, et n’arriveront finalement qu’entre le 24 et le 25. Le 19 au matin, alors que nous n’avions pas encore reçu de confirmation d’envoi, nous avons demandé une annulation de la précommande — comme la quasi-totalité de nos collègues qui avaient précommandé et annulé plus tôt. Le bouton ayant disparu, nous sommes passés par le service client, particulièrement réactif. Verdict : impossible, parce que le processus logistique a été enclenché. Quelques dizaines de minutes après notre discussion, nous avons reçu la confirmation par mail de l’expédition.

Comment faire pour annuler sa précommande de Stadia ? Il va falloir tenter deux choses, d’après le service client :

  • Refuser la commande auprès du livreur, ce qui aura pour effet de renvoyer le colis vers Google.
  • Si c’est impossible, contacter le service client Google après réception. Il n’existe pas vraiment de page dédiée à Stadia : il faut passer par le centre de « réparation » pour accéder aux options de contact.

Pourquoi nous ne recommandons pas Stadia Pro

Alors même que notre prise en mains était élogieuse, nous ne pouvons décemment recommander Stadia Pro. Le service, tel qu’il est vendu par Google aujourd’hui, n’a pas grand intérêt.

  • De nombreuses fonctionnalités sont manquantes (iOS, manette vraiment sans fil, streaming, invitation d’un ami, Assistant, etc.).
  • Les jeux sont chers (30 à 60 € pour des titres anciens, c’est trop).
  • On paie pour de la 4K mais le rendu est très dépendant des serveurs et de l’environnement du joueur (Stadia sera gratuit en version 1080p dès l’an prochain).
  • Les jeux proposés ne sont pas tous pensés pour Stadia (Google cible les gamers les plus exigeants avec du Mortal Kombat 11 (latence) ou du Red Dead Redemption 2 (graphismes), mais Stadia est parfait ni dans le premier ni dans le second cas).

Si tout se passe comme prévu, Google proposera Stadia gratuitement dès 2020. À ce moment-là, toutes ces critiques auront pu être corrigées par le géant de Mountain View — et xCloud de Microsoft sera probablement là pour faire marcher la concurrence. Nous ne voyons donc pas de raison de financer un projet qui n’est pas terminé.

Crédit photo de la une : Louise Audry pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux