Mercredi, DJI devrait annoncer un tout petit drone pesant moins de 249 grammes. Il a déjà fuité car Internet ne respecte pas le capitalisme.

DJI a donné rendez-vous ce mercredi 30 octobre pour une annonce qui permettra de révéler le pilote qui est en nous. Il s’agira vraisemblablement de la présentation du DJI Mavic Mini, son prochain drone qui a fuité par l’intermédiaire du revendeur canadien Newegg (indiscrétion repérée par The Verge le 28 octobre).

Comme son nom l’indique, le DJI Mavic Mini se distinguerait par sa toute petite taille, au point de pouvoir tenir dans le creux de la main. La rumeur est appuyée par une première apparition du produit dans les colonnes de DroneDJ le 24 octobre, avec des informations concordantes.

DJI Mavic Mini // Source : Newegg

DJI Mavic Mini

Source : Newegg

Un drone de moins de 250 grammes

La page-produit, toujours disponible sur Newegg à l’heure où nous écrivons ces lignes, fournit quelques informations sur ce DJI Mavic Mini. Le premier détail qui saute aux yeux concerne son poids : 249 grammes. Cela veut dire que les utilisateurs américains n’auront pas besoin de l’immatriculer pour le faire voler (en France, la barre est fixée à 800 grammes).

Quadrirotor, le DJI Mavic Mini disposerait d’une autonomie de 30 minutes et assurerait une transmission à 4 kilomètres pour un flux HD. Il embarquerait un GPS et une caméra 2,7K stabilisée sur trois axes. L’absence d’un capteur 4K pourrait d’ailleurs en décevoir plus d’un. Le prix est affiché à 645,20 dollars canadiens, soit moins de 450 euros — une somme qui intègre un Fly More Kit (qui regroupe plusieurs accessoires).

DJI Mavic Mini // Source : Newegg

DJI Mavic Mini

Source : Newegg

Finalement, DJI semble avoir envie de commercialiser un drone plus abordable encore que le Mavic Air (lancé à 849 euros). L’an dernier, le constructeur a rafraîchi son haut de gamme avec le Mavic 2, décliné en versions Pro et Zoom.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.