Apple annonce la mise en place d'un programme qui va permettre aux réparateurs indépendants d'accéder aux pièces d’origine de la marque. Il démarre aux USA, avant d'arriver dans d'autres pays.

Bonne nouvelle si vous avez un iPhone : vous n’aurez plus forcément besoin de passer par une boutique Apple pour effectuer une réparation avec une pièce d’origine. La firme de Cupertino met en place d’un nouveau programme concernant les prestataires de réparation indépendants, qui leur permettra de récupérer des composants validés par la marque américaine pour effectuer des dépannages.

« Apple fournira à davantage de réparateurs indépendants (grandes et petites sociétés) les mêmes pièces d’origine, outils, formations, manuels de réparation et diagnostics que ceux utilisés par les Centres de Services Agréés Apple », détaille la société dans un communiqué paru le 29 août. Pour l’heure, seuls les États-Unis sont éligibles au programme, mais il sera ouvert à d’autres pays prochainement.

L’entreprise américaine justifie cette ouverture en citant l’intérêt de sa clientèle. Celle-ci « doit être sûre que la réparation sera effectuée de façon appropriée », défend la marque. Or, une réparation « absolument sûre et fiable » est une intervention effectuée par quelqu’un « utilisant des pièces d’origine fabriquées avec précision et soumises à des tests rigoureux », ajoute-t-elle.

Un iPhone à dépanner ? Les pièces de rechange officielles arrivent chez les réparateurs tiers. // Source : YouTube/Nick Ackerman

Avoir les bonnes pièces, même hors Apple

Pour le grand public, cela signifie qu’il sera possible de procéder à des remplacements courants dans son smartphone (typiquement, la batterie qui flanche ou l’écran qui est fissuré) en ayant la certitude que les nouveaux composants sont bien les bons, et non pas des alternatives non officielles. C’est la suite logique de la politique d’Apple consistant à décourager l’emploi de pièces officieuses.

Jusqu’à présent, les réparateurs indépendants ne pouvaient pas acquérir de pièces auprès d’Apple. Ils devaient alors procéder de deux manières : soit se procurer auprès du marché gris, c’est-à-dire en récupérant des composants provenant d’appareils Apple qui ont été reconditionnés, soit en achetant des pièces compatibles. Or, la fiabilité de ces matériels peut être sujet à caution.

Bien que rares, des faits divers existent sur des batteries qui explosent quand elles ne sont pas officielles. Moins grave mais malgré tout handicapant, une perte d’autonomie causée par une mauvaise batterie. Et des mauvaises batteries, il en existe plein, comme l’illustre ce vidéaste sur YouTube, qui s’est amusé à en essayer de toutes sortes, y compris de viles contrefaçons,

Remplacer officiellement la batterie de l’iPhone pourra désormais se faire plus facilement. // Source : Pexels/Tyler Lastovich

Des perdants et des gagnants

Ceux qui risquent de pâtir de cette annonce, c’est le marché des composants alternatifs. Puisque les pièces officielles d’Apple vont être amenées à être accessibles à tout le monde, Apple pourra se montrer plus strict sur le dépannage. Les modifications non autorisées pourraient être refusées et non plus simplement signalées, comme c’est le cas aujourd’hui quand une batterie tierce est employée.

Quant aux réparateurs indépendants, c’est possiblement une bonne nouvelle car il y a au bout du fil une hausse des dépannages à prévoir. Le public, en sachant qu’il y a désormais des pièces officielles partout, pourra se rendre dans n’importe quelle boutique pour les réparations courantes. Plus besoin de passer par un Apple Store, ce qui promet quelques économies.

Seule condition : qu’ils aient bien un technicien certifié Apple avec eux. Pour le reste, cela ne changera pas : la prestation technique restera peu ou prou la même. Seule la nature de la pièce changera.

Partager sur les réseaux sociaux