IBM est né au début du 20e siècle et s'est érigé en symbole de l'histoire de l'informatique. L'origine du nom de cette entreprise à l'histoire complexe est très simple.

Chaque semaine, Numerama vous explique d’où viennent les noms (parfois étranges) des entreprises de la tech. Après Twitch, Netflix ou Linux, c’est au tour d’IBM d’être décortiqué. Savez-vous pourquoi cette multinationale spécialisée dans le matériel informatique et les logiciels s’appelle ainsi ?

IBM ne s’est pas toujours appelé IBM. L’entreprise est née en tant que telle en 1911, de la fusion de plusieurs firmes spécialisées. Elle s’appelait alors CTR, pour Computing-Tabulating-Recording (Calculs-Tabulation-Enregistrement) À croire que Charles Ranlett Flint, fondateur du trust CTR, avait un goût pour les acronymes très explicites.

En 1924, la CTR a été renommée IBM, pour International Business Machines par Thomas Watson Sr., recruté par Flint pour co-gérer l’entreprise. Ce changement de nom était annonciateur de l’expansion des activités de l’entreprise qui, dès les années 1930, a travaillé sur des projets adoptés par le gouvernement américain, tabulatrices et calculateurs notamment. Il symbolise aussi son expansion à l’international. Le logo choisi alors est d’ailleurs un globe terrestre.

L’ancien logo d’IBM. // Source : IBM

Un logo marquant

IBM sortira celui qu’il présente souvent comme son tout premier calculateur en 1954 : le modèle 650 — d’autres modèles plus scientifiques étaient sortis avant. À l’époque, il coûtait pas moins d’un demi-million de dollars et il prenait une place importante en termes de surface. C’est à l’occasion de sa sortie que le terme français « ordinateur » a été inventé.

Au même moment, le dirigeant d’IBM demande à un ami architecte et designer de renouveler un peu l’image de la firme. Celui-ci fait appel au graphiste Paul Rand, qui créa le logo d’IBM tel qu’on le connaît aujourd’hui et des publicités qui ont marqué le milieu, comme l’affiche-rébus prévue pour la communication interne, très moderne pour son temps et finalement censurée par la direction.

Eye-Bee-M (oeil, abeille, M) est un rébus. // Source : Paul Rand

Au-delà du logo, Paul Rand a repensé toute l’identité graphique de l’entreprise, de l’affichage interne à la publicité en passant par la communication. Son travail colossal et novateur pour une entreprise de la tech de l’époque peut être acheté. Et si la signification d’IBM en tant qu’acronyme voulue par Watson est devenue désuète et n’est plus du tout utilisée, le nom IBM même sans signification tient aujourd’hui tout seul dans l’esprit du grand public grâce à Rand.

Partager sur les réseaux sociaux